> > > > La maison du traiteur
14

La maison du traiteur

« Propriano: les produits de David et Isabelle »

Article du 4 juillet 2013

David Mattioli et Isabelle Bischoff tiennent avec alacrité cette belle échoppe traiteur au cœur du centre de Propriano. On peut grignoter ici au fil de l’ardoise et du marché des mets dans l’esprit du pays (aubergines et courgettes farcies, nougat glacé au bruccio, canistrelli et clémentines confites), tout en faisant son marché. Produits de l’île mais pas seulement, jolis vins, biscuits, condiments, charcuteries sont choisis avec science. Petits repas en terrasse.

La maison du traiteur

3, place Clémenceau
20110 Propriano
Tél. 04 95 24 55 13
Carte : 20 €

A propos de cet article

Publié le 4 juillet 2013 par

La maison du traiteur” : 14 avis

  • Alban

    Nous revenons dans la troisième semaine de Septembre. Nous espérons pouvoir repartager de bons moments comme l’année passée. A dans 3 semaines.

  • Rebecca

    Bien sans être exceptionnel

  • La maison du traiteur

    Merci à Stéphanie et Alban pour leurs commentaires.
    Notre devise est : au plaisir de partager.
    Lorsque l’Homme est animé de bonnes intentions et dans l’échange, la vie devient plus douce.
    Mon épouse et moi même vous remercions de votre venue.
    Stéphanie et Alban, nous vous souhaitons le meilleur et encore de belles découvertes.

  • La maison du traiteur

     » « La vertu est le refuge des laids et des sots. » Henrik Söderberg
    Elle vous en étouffe.
    « Les internautes jugeront » ils s’en tapent royalement de nos échanges.
    Ils ne concernent que vous et moi.
    Encore un point de votre nature qui ressort : moi, moi, moi, regardez moi, lisez moi, écoutez moi.
    Vous croyez en votre petit pouvoir d’homme aigri en notant, jugeant les personnes et croyant que le monde vous écoute.
    Dans la vie, il ne faut pas croire mais être sûr.
    Je suis sûr d’une chose, vous êtes réellement et définitivement un Boulard.
    Vous devez tristement vous ennuyer pour vomir et distribuer les bons et mauvais points.
    Traversez dans les clous, respectez les gens qui travaillent et faites un don à une oeuvre caritative.
    Vous vous sentirez mieux et souffrirez beaucoup moins drappé dans votre vertue.

  • Ledda

    « Les faibles ont recours à la violence en la pensant force. »
    Eric Hoffe

    Monsieur,

    Puisqu’il en est ainsi, restez dans vos certitudes…et continuez à vous trouver des excuses à un comportement inexcusable. Même traverser en dehors des passages protégés, si tel était le cas, ne peut justifier un tel comportement de violence. Les internautes jugeront…
    A bon entendeur,

  • La maison du traiteur

    Réponse à monsieur LEDDA Christian,
    L’amnésie, un doux rêve avec la rencontre de personnage tel que vous.
    Votre seul tord, en effet, fut de traverser paisiblement la place (hors des passages appropriés), tellement paisiblement que vous pensez être seul et que tout ce qui gravitent autour de vous n’est que ombres et vents.
    Pour que votre séjour et vos vacances se déroulent bien des gens travaillent……et oui travaillent. Je……nous travaillions avec un sentiment chevillé au corps de bien faire et de satisfaire au mieux et non d’agresser ou insulter gratuitement.
    Mais votre remise en question sur votre comportement vous dépasse. Vous, votre personne, votre nombril est Votre priorité.
    Pour l’insulte « connard » sachez qu’elle ne fait partie de mon vocabulaire. Par contre « boulard », oui !
    Elle est née d’un mix entre « boulet » et « connard », je trouve ce mot moins vulgaire et plus élégant.
    Pour le contact physique : impossible ! Je tape et non je bouscule.
    Pour avoir faillit vous heurter volontairement : impossible ! Je vous ai évité uniquement grâce à ma réactivité et dextérité au volant de mon véhicule.
    Venir vers moi pour me calmer : impossible ! Vous avez bien fuit la situation délicate dans laquelle vous vous trouviez.
    Ensuite, avec tous ces événements, vous avez eu le temps de faire une analyse psychologique générale de la population présente ( touristes, commerçants, …etc…) : époustouflant !
    Signaler cet événement à la gendarmerie : j’ai encore et malheureusement raison, les vieux relans nostalgiques de la délation Vichyste ; un vrai mal de notre France éclairée.
    Dépositaire : je suis dépositaire de rien. J’assume seul mes faits et mes actes en mon propre nom.
    Des excuses : jamais devant la lâcheté et la couardise.
    Je devrais vous demander un dédommagement financier pour le temps que vous me faites perdre.
    Mais je serais magnanime et je vous autorise un don auprès d’une oeuvre caritative qui vois conviendra.
    Échangez, partagez, tolérez, respectez et vous verrez vous ne serez pas ou plus agressé.

  • Ledda

    Monsieur, je suis étonné de vous lire et de mesurer combien l’amnésie vous touche. Les faits,rien que les faits: notre seul tord a été de traverser paisiblement la rue à l’angle de votre commerce lors de notre promenade.Trop lentement à votre gout, aussi pressé de vous garer devant votre commerce et nous trouvant sur votre chemin vous avez jugé utile de nous agresser verbalement d’abord (« avance plus vite connard ! »), puis physiquement ensuite en nous repoussant, très énervé,par deux fois avec votre véhicule au risque de me renverser et de renverser mon épouse. Dans votre tentative d’intimidation,vous avez failli nous heurter volontairement.Je suis venu vers vous en vous demandant de vous calmer et vous avez redoublé de violence verbale. Tandis que nous nous éloignions pour éviter l’escalade, vous êtes ressorti de votre magasin pour nous poursuivre en nous menaçant de nous « casser la gueule ».Vous hurliez dans la rue devant les touristes de passage, votre épouse et les commerçants locaux médusés… Pour votre information, impossible pour moi de marcher plus vite à l’époque suite à un problème médical. Pour vous rassurer, je peux vous indiquer que notre véhicule était garé en périphérie de la ville, vos affirmations sont inexactes ou vous confondez avec un autre événement. Enfin, étant inadmissible d’être agressé de la sorte, et pour condamner votre comportement inapproprié et votre acte de violence routière,une déclaration a été faite le lendemain à la gendarmerie locale. Soyons clair, je ne juge pas dans mes propos la qualité de votre commerce ou celle de vos produits dont votre clientèle semble très satisfaite, mais je condamne votre comportement d’individu qui va à l’encontre de vos intérêts propres et nuit à la tradition d’accueil de la Corse dont vous êtes le dépositaire. Puisque vous semblez attacher de l’importance à la dignité, ayez vous même la dignité de reconnaître que votre comportement a été particulièrement inapproprié et nous en resterons là. Vos excuses seront les bienvenues pour clore cet épisode malheureux.

  • La maison du traiteur

    L’avis de « la maison du traiteur  » est la réponse au commentaire de monsieur LEDDA Christian.

  • La maison du traiteur

    L’avis de « la maison du traiteur » est une réponse au commentaire déposé par messieur NEWS À Christian.

  • La maison du traiteur

    Je constate, avec effroi pour votre famille, que ce ne sont pas les burnes qui pèsent dans votre caleçon.
    Je me souviens de ce moment, vous étiez tanké avec votre véhicule, gênant toute la circulation, pour acheter une baguette de pain, sans doute, et évitez soigneusement le parking payant(gratuit les 30 premières minutes en l’occurrence).
    Vous n’avez pas été client de mon échoppe et vous vous permettez d’émettre un avis défavorable.
    J’aurai préféré que vous vous manifestiez dignement devant moi plutôt que lâchement sur un clavier.
    Les adeptes de la conscience de Vichy sont toujours aussi pleutres.
    Souffrez mais silencieusement.
    Merci.

  • stephanie

    il y a 15 jours ,durant notre séjours à propriano nous avons découvert ce traiteur , des commerçants très sympathique, agréable nous avons peu déguster sur place assiette de charcuterie fromage , et avec un bon vin sur les conseil de David .
    boutique très recommandé .

  • Alban

    Une véritable bouffée de sympathie.
    Séjour en Corse en juin 2016, nous avons fait la rencontre de David et Isabelle. De très bons moments passés à déguster et à discuter.
    Il faut y aller c’est obligatoire. Ils sont géniaux.

  • Ledda

    Commerçant violent, discourtois, désagréable. Pris à parti, agressé et menacé physiquement ce jour par ce commercant au volant de son véhicule et ce devant son magasin. Touristes, clients fuyez ce commerçant qui se comporte comme un voyou.

  • mizelle

    j’adore ça donne envie de prendre L AVION pour aller acheter leurs produits dans le magasin du traiteur en corse et de les faires goûter à nos familles et amis (amies )en plus les patrons ont l’air sympats hummmmmmmmmmm!!!!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La maison du traiteur