1

Le Grand Large

« Oléron: le bonheur du Grand Large »

Article du 13 juin 2013
Europe/France/Poitou-Charentes/Charentes-Maritimes/Ile d'Oléron

Le site © Maurice Rougemont

Je vous écris de la Rémigeasse, Dolus d’Oléron, face à la mer, hôtel du Grand Large. Voilà une demeure comme sauvée des eaux, un OVNI sur la plage, avec sa forme cubique à la Le Corbusier. Cette construction années 1960, qui abrita jadis le Relais & Châteaux de l’île et sa table étoilée, a été revue zen et grand style par les Bougnard, qui furent dans l’électro-ménager à Avignon et ont opéré là une reconversion à 100%. Avec la conviction des autodidactes passionnés, ils ont engagé de grands travaux qui ont permis de gardé l’enveloppe originelle du lieu et de rénover l’intérieur entièrement de belle façon.

Belle-Maman Nina est à l’accueil,  le gendre Patrick au service de salle et au conseil des vins, Valérie à la gestion avec efficacité. Et voilà la perle oléronnaise de la chaîne d’Alain Ducasse, Châteaux et Hôtels Collection. Il y a le spa, la piscine, la plage, quelques chambres ayant vue sur la baie, plein cadre, comme un bonheur du jour. La cerise sur le gâteau : la cuisine malicieuse mitonnée et ordonnée par un Anglais, ayant travaillé en Irlande, Ian Gaffney, mais qui ayant épousé une Charentaise de Ruffec a voulu se rapprocher de la terre d’origine de son épouse. Le bonheur est pour les hôtes d’ici, qui découvrent ses compositions marines, fines, ouvragées, quenelle de homard à la crème de céleri et ciboulette, ballotine de homard et foie gras aux épinards, médaillon de lotte en spaghetti de pomme de terre sauce tartare avec sa purée de petits pois et sa sauce tomate épicée ou filet de saint-pierre sauté à l’huile de chorizo et purée de betteraves.

Plats © Maurice Rougemont

Plats © Maurice Rougemont

Les menus sont bien vus, qui permettent de taper au hasard dans la carte sans craindre la ruine ou de jouer plaisamment le « tout homard », selon les fantaisies du moment. Il y aussi les idées sucrées audacieuses d’un ancien pâtissier de chez Guy Savoy, du Meurice et d’Hélène Darroze, Luc Vidal, qui marie artichauts sur coque meringuée avec crème pralinée et sorbet citron ou revoit le palet breton décomposé avec fruits rouges, crème d’hibiscus, sorbet litchi et émulsion malabar.

Ambiance © Maurice Rougemont

Ambiance © Maurice Rougemont

On boit le joli bourgogne pinot noir de Rossignol en songeant aux baignades proches ou aux promenades du lendemain. On ira rendre visite aux Salines de James Robert, qui est l’aubergiste de charme de l’île, ou encore à Véronique Dupuy, ostréicultrice courageuse, qui anime un plaisant bar à huîtres mué en table bonhomme à la Cotinière. C’est un rêve de bonheur simple, les préludes d’un programme gourmand et doux plein de verve, l’esquisse d’une journée malicieuse au cœur de cette île lumière.

Le Grand Large

2 avenue de l'Océan
17550 Ile d'Oléron
Tél. 05 46 75 77 77
Chambres : 120-400 €
Menus : 50, 75, 85 €
Carte : 70-80 €
Site: www.le-grand-large.fr

A propos de cet article

Publié le 13 juin 2013 par

Le Grand Large” : 1 avis

  • chardonné

    un grand merci à toute l’équipe du grand large pour cette balade gastronomique,pleines d’émotions et de découvertes

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Grand Large