4

La Locanda

« Nice: l’Italie selon Boni »

Article du 2 avril 2013

Une découverte transalpine à Nice de notre correspondant de la côte Alain Angenost.

Amélie et Paolo © Alain Angenost

Amélie et Paolo © Alain Angenost

À Nice, il y a 10 ans, Paolo Bonizzoni avait ouvert avec succès, Boni, rue Barla puis rue Tonduti de l’Escarène. Ces derniers temps, il souhaitait revenir à une vraie cuisine italienne et familiale. C’est à St-Philippe, un quartier associatif, à l’ancienne, près de la fac de droit, qu’il a repris, avec sa pétillante compagne Amélie, une vieille affaire avec terrain de boules. C’était la Collinette. Ils l’ont  transformée en auberge de cœur.

Antipasti misti © AA

Antipasti misti © AA

Vaste salle moderne et colorée,  murs ornés de tableaux nobiliaires façon BD, grand comptoir et cave apparente, dédiée aux charcuteries et vins italiens, ça vous met en appétit. Dés midi, ça arrive de tous les coins, étudiants, militaires, hommes d’affaires, copains copines, voisins voisines, ils se sont vite donné le mot. Pensez donc, un menu avec entrée, plat, dessert à 13,50€, des formules aux prix serrés et surtout des bons produits, c’est du vrai et du frais.

Lapin en cocotte © AA

Lapin en cocotte © AA

Le pain est fait maison, les légumes viennent de la Fumerade à La Gaude, les produits de la mer de la poissonnerie Deloye à St Jeannet, etc. Sur sa carte, antipasti misti, tortelli liguri farcis au lapin, beurre et thym sauvage ou aux blettes, beurre et sauge, risotto alla milanese, maltagliati à la farine de châtaigne, sauce au sanglier, voisinent tagliata de bœuf Limousin, légumes au four de saison, roquette, parmesan, calamari alla plancha,  pêche du jour, cuit entier au four, légumes de saison, lapin en cocotte, vin blanc, olives, pommes de terre, respirent ses racines lombardes et vénitiennes. Le jeudi, vendredi et samedi, des gnocchis de pommes de terre al Gorgonzola, faits minute, ont leurs « tifosi ».

Tortelli aux blettes © AA

Tortelli aux blettes © AA

Pour les gourmands de sucré, le sabayon au marsala et la panacotta au caramel, sont à damner Don Camillo.  Aux beaux jours, à la place de l’ancien terrain de boules, la clientèle pourra profiter d’une vaste terrasse ombragée, voisinant « l’homme qui marche », sculpture de Louis Dollé. Avec Nicolas  en salle, le service est rapide, la bonne humeur est de rigueur, voila une adresse qui va faire fureur.

Pannacota  sauce caramel © AA

Pannacota sauce caramel © AA

La Locanda

16 avenue Robert Schuman
06000 Nice
Tél. 04 93 18 92 31
Menus : 13.50 (déj.), 26, 29, 36 €
Carte : 35-55 €
Fermeture hebdo. : Dimanche

A propos de cet article

Publié le 2 avril 2013 par

La Locanda” : 4 avis

  • Bonizzoni

    Je suis le patron et chef de cuisine Paolo Bonizzoni , rien de dernier commentaire est liée à vérité . Je perde même pas mon temp à répondre à votre inutile agressions , venez plus , problem résolut et c’est vous que méritée pas de comunique dans ce blog

  • Incompréhensible

    J’ai vraiment du mal à comprendre comment cet établissement peut être référencé sur ce blog dont j’ai plaisir à suivre les recommandations. Je suis allée deux fois dans ce restaurant et en ai tiré systématiquement les mêmes observations. Le personnel se montre à la limite de l’impolitesse, confondant excès de sympathie et excès de familiarité. Les antipasti ne sont pas cuisinés (légumes crus juste posés dans l’assiette, et j’ai plus que des doutes sur la provenance des blettes qui à mon avis sont en boite – je précise que j’aime ce légume et le prépare moi-même acheté frais du marché). De plus, de sérieux problèmes d’organisation sont à noter puisqu’il est imposé aux clients de tous commander le même menu et le même plat sinon le serveur ne garantit pas le service… Nous avons donc dû – à regret – nous accorder (et nous accommoder pour certains) sur des plats choisis en commun. De plus, il semblerait que les entrées soient préparées à l’avance et non « minute » tel qu’affirmé par le personnel puisque lorsqu’une demande spéciale est formulée (allergie aux fruits de mer en l’occurrence), elle est refusée. Bref, je ne suis pas convaincue que cette adresse mérite les louanges qui lui sont adressées ni le déplacement, et ce n’est pas faute d’avoir tenté l’expérience 2 fois…

  • celinv

    Une fabuleuse découverte ! J’y suis allée hier soir avec 2 amies, nos premières réactions : quand revenons nous ? dieu que c’était bon ! l’endroit est magnifique..merci pour la visite du garde manger !
    Un accueil et une chaleur humaine incroyables, les 2 serveurs phénoménaux, le chef Piémontais qui a discuté plus d’une heure avec nous sur la terrasse en fin de service, nous faisant partager sa passion, son amour des produits frais, ses idées de recettes qui bouillonnent dans sa tête, son envie et son besoin de liberté dans son art culinaire, un homme abordable, passionné et passionnant , la jeune commis récemment engagée et pleine de talents..merci pour l’idée de cuisson vapeur au four ;-))..
    les plats varient en fonction des produits de saison et de l’imagination du chef..nous avons entre autre goûté les calamars farcis à la ricotta et les noix de saint jacques gratinées.
    J’en viens au prix..alors là, ils sont imbattables…formules à 26 et 29 euros le soir, 13.50 euros le midi…des vins bien choisis..un sans faute..

    Bref, je conseille et j’y retourne dès que possible pour le faire découvrir à mes amis !

  • Sylvette

    Mon Dieu!! La Collinette (dans mon souvenir on disait plutôt « les collinettes ») transformée en vrai restaurant!! Le nombre de perroquets ou d’indiens que j’y ai sirotés pendant les heures de maths de mon lycée tout proche! Promis j’irai goûter cette nouvelle collinette la prochaine fois que je serai à Nice.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Locanda