> > > Hôtel des Berges

Hôtel des Berges

« Une auberge, des Berges… »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 6 juin 2010

Marco Baumann

L’étonnement, à l’hôtel des Berges, qui est l’annexe hôtelière de l’Auberge de l’Ill: découvrir Marco Baumann, l’aubergiste maison se baigner dans l’Ill en compagnie de ses clients de hasard et se muer ainsi en maître nageur zélé. Cet après-midi, c’était une équipée de gourmets russes venus découvrir l’Alsace qui plongeaient la tête la première dans l’eau. L’Ill est une merveilleuse rivière. Qui coule à Strasbourg comme à Altkirch, Colmar ou Sélestat. Avec ses 223 kilomètres de long, ses beaux affluents, comme la Largue, la Thur, la Lauch, la Doller, le Giessen, l’Andlau, la Bruche, l’Ehn et la Souffel, elle conte, à sa manière langoureuse et champêtre, une part de l’histoire de la région et a su garder quelques uns de ses pêcheurs (n’est ce pas Martin Talgott ?), ses bateliers du dimanche et ses promeneurs heureux.

Elle prouve ici que les hôtes d’Alsace peuvent avoir le pied marin, se moquer des ragondins qui pullulent en ces parages, barboter avec joyeuseté, faire de l’exercice avant la grande fête du soir. L’hôtel des Berges, faut-il le rappeler, est un établissement classé 4 étoiles bâti, depuis plus d’une décennie, dans la continuité du jardin de la plus belle auberge de France. Les Haeberlin qui sont des seigneurs de la restauration contemporaine logent leurs hôtes dans des chambres boisées, chaleureuses qui ont parfois l’aspect de cabines de pêcheurs artistes.

Bref, le lieu est magique. Luxueux certes, mais pas compassé. Il suffit de voir Marco, le responsable du lieu et beau-frère de Marc H., le chef de la grande table contigue, sortir de l’eau en petite tenue en compagnie de son équipée slave et joyeuse. Cet après midi, sous le chaud soleil du pied des Vosges, un commis de salle s’improvisant valet de chambre les rinçait à l’eau chaude avec un broc rustique. C’était une certaine idée de l’accueil à la campagne, au coeur du Ried, dans cette Camargue alsacienne, riche d’étangs, de forêts, de marais, de bandes d’oiseaux, qui joue le paradis alluvionnaire en lisière du Rhin sans se prendre trop au sérieux.`

Hôtel des Berges

rue de Collonges au Mont d’Or
68970 Illhaeusern
Tél. 03 89 71 84 54
Chambres : 270-315 € Suites: 370-550€
Site: www.hoteldesberges.com

A propos de cet article

Publié le 6 juin 2010 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !