2

A la Marguerite

« Paris 1er: connaissez-vous A la Marguerite? »

Article du 11 décembre 2012

Arnaud Bradol, Hugo Desnoyer, Nicolas Duquenoy, Kiyoyuki Goya © GP

A la Marguerite?  Evidemment, ça ne vous dit rien… Et nul ne vous blâmera. Arnaud Bradol, à qui on doit les Fines Gueules rue des Petits Champs, a repris fort discrètement l’ex-l’Atelier Berger, retrouvant la dénomination originale du lieu. Il a rénové entièrement le décor, retrouvant les céramiques d’avant, imaginé un fumoir au rez de chaussée, après un bar d’entrée et une salle destinée aux soirées musicales et jazzy, plus un premier étage moderne et cosy.

Maquereau © GP

Foie gras chaud © GP

Ce fou de bons produits et de bons vins a mis en place une équipe sérieuse sous l’égide d’un duo performant : l’expérimenté Kiyoyuki Goya et le jeune Nicolas Duquenoy (entraperçu à la Ferrandaise dans le 6e et au Beaujolais d’Auteuil, après de longues classes chez Manuel Martinez au Relais XIII) s’efforcent de faire plaisir à tous avec une partition classico-moderne plutôt bien tournée.

Encornet à la plancha © GP

Filet de barbue © GP

Crépinette de sandre © GP

Les vins sont malicieux, choisis par Arnaud, natif de Douarnenez, qui est un passionné du genre (en bourgogne comme en Loire avec un joli bourgueil 2003 dit « Avis de Vin Fort » signé des Breton), et les produits sont de qualité, comme les viandes d’Hugo Desnoyer qui m’a fait découvrir le lieu et qui s’était mis au poisson ce jour là. Au programme: maquereau et cébettes confites plus radis émincé façon choucroute, encornets à la plancha et coriandre sans fioriture, foie gras poêlé avec sa compote de pommes au gingembre.

Tarte aux pommes © GP

Baba au rhum © GP

On ajoute la crépinette de sandre au lard fumé et fondue de poireaux, bien vu, malgré son excès d’herbes notamment d’aneth en rafale, filet de barbue (« génial » pour Hugo, un peu sec selon moi qui suis casse-pied), avec sa jolie tartelette aux légumes. Je passe sur le tartare de veau, l’entrecôte normande et la persillade de foie de veau de qui vous savez et je relève les desserts pas ma du tout.

L’entrée retrouvée © GP

Comme ce délicat baba avec ses trois rhums vieux et cette tarte aux pommes, hélas sous-cuite, flanquée d’une bouleversante glace vanille qui fait le meilleur moment du repas. Bref, le lieu a du caractère, de l’avenir et la formule à 29 € au déjeuner est une invite…

Décor © GP

A la Marguerite

49, rue Berger
Paris 1er
Tél. 01 40 28 00 00
Menus : 29 (déj) €
Carte : 65 €
Métro(s) proche(s) : Louvre - Rivoli
Site: www.alamarguerite.com

A propos de cet article

Publié le 11 décembre 2012 par

A la Marguerite” : 2 avis

  • Benoît Gallet

    Une très agréable surprise! Une mise en bouche à base de girolles et foie gras+ pouces de petit pois, superbe. Tartare de bar, avec granite citron bien.. Lotte et salicorne , et salicorne en tempura remarquable….. Puis filet de bœuf ( origine normande) avec sa pomme de terre, et surtout purée d’haricots verts… Magnifique….
    Le tout accompagné d’un saint romain 2007 de chez hubert Lignier (très bien fait..) et d’un haute côté de beaune 2010, léger et gouleyant….
    Bref un moment de bonheur…et un service très sympa….
    Courrez y , ils méritent d’être soutenus!!!

  • clotilde

    Aussi beau que bon.
    La présentation des assiettes est soignée, et le service à la hauteur.

    Au menu le 09 février 2013 :
    mise en bouche: tartare de tourteau et émulsion de coco
    entrées: velouté d’huître, et tare fine aux légumes de saison
    plats: queue de lotte, goût et cuisson parfaits. Lit d’épinards frais incroyablement parfumé, et sa purée de betteraves rouges.
    desserts: nage de clémentines au romarin, très frais et parfumé. Par contre, le cappuccino de marrons est un peu plus fade, et trop de crème fouettée.
    Les mignardises avec le café sont très appréciées.

    Bonne carte des vins.
    Pain excellent.

    A essayer absolument.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

A la Marguerite