> > > > S'Bastberger Stuewel
9

S'Bastberger Stuewel

« Imbsheim: le chaudron d’Anny »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 3 août 2012

La maison © Maurice Rougemont

A deux pas de Bouxwiller, dans cette Alsace de tradition que constitue le pays de Hanau,  Imbsheim est un village rustique comme autrefois, avec son église au clocher pointu,  ses granges fleuries, ses façades peintes avec soin. Il est dominé par le proche Bastberg, le mini-mont Blanc local (qui culmine à 332 mètres), où les sorcières, au Moyen Age, faisaient leur sabbat, alors qu’on les pendait au voisin Galgenberg. Leur dernier repas (Imbiss) avait lieu ici même.

Le décor © Maurice Rougemont

C’est cette tradition ésotérique que prolonge la jolie winstub champêtre et fleurie d’Anny Reixel qui lui est dédiée. Ce Batsberger Stulwel (autrement dit « le chaudron du Batsberg») ne propose en guise de potion magique que la bière Météor servie à la pression et divers crus comme le riesling de la famille Haag (également propriétaire de Météor à Hochfelden), qui tient ici quelques unes de ses quartiers de campagne.

Anny Rexel © Maurice Rougemont

On vient là pour l’accueil d’Anny, toujours virevoltante, et celui de Pierre qui surveille le bar – et les trois tireuses de bière !- avec efficacité. Mais aussi pour l’ambiance chaleureuse, la terrasse d’été, les salles diverses, certaines en étages, les inscriptions en dialecte fantaisiste aux murs qui accumulent, en vert et rouge. Ces vieux proverbes locaux, peints sur les murs et imaginés par le voisin Antoine Haller, professeur d’arts plastiques et passionné par le dialecte, font partie des singularités du lieu.

Magie de la demeure © Maurice Rougemont

 On vient écouter les vieux habitués au bar qui parlent l’alsacien comme avant. Sans omettre de faire un sort aux spécialités paysannes, mitonnées sérieux par le fiston Jean-Luc Reixel, qui a travaillé jadis à l’Auberge du Kochersberg à Landersheim. La vedette est tenue, bien sûr, par les tartes flambées, avec leur pâte craquante, leur crème épaisse, proposées en versions variées : nature, gratinée, forestière, sucrée, flambée, au munster à l’ail et à la ciboulette, mais aussi sucrée, aux pommes, arrosées de Grand Marnier ou de calva, bananes et myrtilles.

Bouchée à la reine, pied de porc, jambonneau © Maurice Rougemont

 Mais les riches mets maison ont également leur mot dire. Ainsi les terrines, la salade de foies de volaille, le feuilleté de munster, les nuddelschnacke qui sont la variante locale des fleischnacka haut-rhinois, les galettes de pommes de terre, la tête de veau sauce ravigote, flanquées d’exquises pommes sautées grand-mère. La bouchée à la reine est ici légendaire, le pied de porc farci est, lui, savoureux autant que généreux, le sandre à la choucroute au raifort n’est pas mal. Quant au « S’Bastberger Pfäennel », il consiste une variante locale, de la raclette avec pommes sautées et jambon fumé.

La sorcière © Maurice Rougemont

On peut achever les agapes sur une tarte maison, un strudel aux pommes ou un streussel aux quetsches. Le service d’Anny, relayée par sa souriante belle-fille, Marianne, est plein d’entrain. Bref, voilà une vraie winstub de la campagne où le simple bonheur vient de s’asseoir  dans un recoin, d’écouter la musique des conversations qui s’animent et de se dire que l’Alsace, la vieille Alsace, celle d’Hansi et d’Erckmann-Chatrian, a encore, au XXIe siècle, son mot à dire.

S'Bastberger Stuewel

25, rue Principale
67330 Imbsheim
Tél. 03 88 70 73 85
Menus : 16,20, 19,20, 32,50 €
Carte : 30 €

A propos de cet article

Publié le 3 août 2012 par

S'Bastberger Stuewel” : 9 avis

  • bonjour
    je suis présidente de l’amicale des retraités de la Caisse d’Epargne et je viens avec un groupe d’une quarantaine de personnes visiter le musée judéo chrétien de Bouxwiller et j’aimerai déjeuner dans votre établissement. Pourriez vous me faire des propositions de menus. Avec mes remerciement recevez mes cordiales salutations.
    SAND Eliane 06.19.36.18.04

  • Claude et Pierre de Colmar

    En vadrouille dans le Bas-Rhin pour visiter quelques sites remarquables (Abbatiale de Marmoutier, colline du Bastberg, Château des Rohan à Saverne, Haut-Barr, Dompeter à Avolsheim, nous avons déjeuné au Bastberger Suewel sur recommandation d’un viticulteur local.
    Excellente adresse : menu du jour correct (en qualité et quantité) et à tout petit prix, service sympa, très bonne ambiance. Les travailleurs du coin qui viennent y déjeuner ne sont pas volés.

  • Nathalie

    Ce resto est l’un des meilleurs que j’ai fait depuis fort longtemps, on y mange vraiment très très bien, les portions sont généreuse, le prix raisonnable, le service extra, bref j’ai hâte d’y retourner 🙂

  • Lautemann

    Avec des amis modélistes venus de Belgique, nous nous sommes rendus dans ce petit « Wienstube » près de Saverne.
    Ce lieu est un rendez-vous des habitués de Bastberg qui font évoluer leurs modèles réduits sur la pente du même nom. En effet cette pente est connue dans la France entire mais aussi par des modélistes de passage d´autres pays comme l´Allemagne, la Belgique ou la Suisse, Après un après-midi de plein air, nous apprécions de nous restaurer et déguster les spécialités alsaciennes dans ce restaurant de village.

  • ALAIN CREMMER

    J’ai connu ce restaurant par le bias d’un amis en 2008
    comme je travaillais sur la région de Saverne j’y allait très régulièrement parfois 3 fois la semaine
    mais la j’ai déménagé et depuis ce restaurant me manque alors cela m’arrive de faire 500km pour bien manger
    tout est bon et tout le personnel est formidable à l’écoute
    Je recommande vous ne serez pas déçut

  • freddy grumbach

    j’ai manger a plusieur reprisse dans se resto mes cuisse de grenouille se sont les meilleurs de la région merci a la famille reixel

  • johanne

    Une abomination culinaire. J’ai mangé plusieurs fois dans ce restaurant, me forçant même à y retourner en me disant que je n’étais pas tombé sur le bon jour, mais non. La cuisine est familiale une présentation dans un plat commun posé sur la table aucune saveur. Rien de fin et gourmand. Mais le pire dans tout ça c’est à quel prix ils se font des bénéfices. Exemple de menus qui m’ont laissé sans voie : une entrée (tranche de pain de mie blanche même pas grillé avec 4 lardons qui se battent en duel dessus) et ils s’osent appelé ça une entrée !! En dessert un gâteau mendiant (comprenez un gâteau où tout les reste de pain de la semaine sont mélangés avec 3 pommes) . un plat un dessert (très rarement) et un café pour une qualité globale très médiocre pour presque 14 € c’est franchement se foutre de la clientèle. Je déconseille vivement ce restaurant où si nous n’êtes pas alsacien vous ne serez pas bien reçue par la patronne.

  • Merci pour votre visite dans notre jardin, Le Jardin chez Pia et Alain à Walbourg nous ne manquerons pas de venir pour goûter toutes ces bonnes choses … j’en ai l’eau à la bouche
    je pense que ce sera bientôt Pia

  • Nicole de Beaulieu

    En groupe avec des Savernois, moi-même Savernoises depuis le 5 janvier 2013 seulement, j’ai découvert cet adorable restaurant cette semaine. Habitante de la région déjà avant d’être à Saverne, j’en avais entendu parler mais n’avais jamais eu l’occasion de m’y arrêter. Eh bien, c’est fait ! On nous a servi un excellent pot-au-feu avec un bouillon goûteux, une viande moelleuse et des crudités parfaitement assaisonnées. Il est certain que j’y retournerai régulièrement pour y goûter, en premier, la tête de veau et la sauce ravigote dont je raffole, pour tester la façon de faire du chef. Le décor, bien qu’un peu chargé, donne une atmosphère chaleureuse à cet endroit et nous renvoie au passé de nos grands-mères où, dans chaque foyer, on maniait l’aiguille avec art. De plus, deux belles femmes, la patronne et sa belle-fille, ne sont pas seulement agréables à regarder, mais aussi avenantes et souriantes, ce qui, de nos jours, est plus qu’appréciable alors que, trop souvent, le sourire du personnel se fait désirer bien qu’un sourire n’ait, dit-on, jamais rien coûté !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

S'Bastberger Stuewel