19

La Cour de Lise

« Bossée, le retour »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 15 août 2010

JP Bossée © GP

On a connu Jean-Paul Bossée en star discrète, estampillé Relais & Châteaux et doublement étoilé, à Colroy-la-Roche, aux temps de la Chenaudière. Le revoilà à  Willgottheim au coeur du Kochersberg, à une vingtaine de kilomètres de Strasbourg et 15 de Saverne. Avec son épouse Isabelle, il a transformé une belle demeure du village en maison d’hôtes comme un rêve.

Une chambre douce © GP

Les chambres toutes neuves, croquignolettes et douces  jouent le confort moderne et le charme ancien/nouveau dans ce qui fut jadis l’auberge du village. Isabelle, psychothérapeute reconvertie en aubergiste souriante, accueille avec attention, tandis qu’un service féminin plein d’à propos conseille avec sûreté sur une carte changeante.

Fleischnecke de veau © GP

Flan de champignons au beurre blanc, presskopf maison, foie gras au chutney de fruits, ravioles de munster au persil frit, dos d’esturgeon sur brandade à l’ail doux, empereur poêlé sur pointes d’asperges et fleischnecke de veau sont du travail d’artiste. Il y a encore le parfait au kirsch, le vacherin glacé au pralin et caramel ou la soupe de fraises. On n’omet pas le coup de chapeau au joli décor de salle à manger gustavienne et intime dans les tons blancs.

Vacherin au caramel © GP

Ni le choix de vins pas bêcheurs et peu chers (auxerrois de Neumeyer à Molsheim, pinot noir de Breitel à St Hyppolite), autour des vingt euros. Même si on adresse un petit blâme, in fine, au pain blanc fadasse. En revanche, le joli café servi serré à l’italienne, mérite le compliment. A noter que la maison fait partie de la chaîne Auberges et & Bistrots de Régis Bulot, dont elle constitue l’une des perles alsaciennes.

La Cour de Lise

26, rue Principale
67370 Willgottheim
Tél. 03 88 64 93 36
Chambres : 90-120 €
Menus : 28, 35, 40, 48 €
Site: www.lacourdelise.fr

A propos de cet article

Publié le 15 août 2010 par

La Cour de Lise” : 19 avis

  • Quelle surprise à 50 km de chez nous ! Je reviens de mon mini séjour a la Cour de Lise la tete remplie de belles images.Cette maison est magnifique, elle respire la convivialité, elle est simple et on s’y sent bien. Les propriétaires ont été aux petits soins avec nous et très à l’écoute de nos souhaits et particulièrement attentifs à ma petite fille de 4 ans. Isabelle a parfaitement concilier la déco ancienne et contemporaine c’est un feu d’artifice pour les yeux !
    Le restaurant est très chaleureux et quel plaisir de diner devant un bon feu de cheminée. Le repas était excellent du début à la fin.
    Bref tout a été a l ‘image des heureux propriétaires :simple et sans prétention ! Nous avons adoré et espérons un jour revenir. Bravo à eux pour leurs efforts, cette maison doit etre leur fierté.

  • Pour notre premier passage nous retenons particulièrement l’accueil : chaleureux et souriant.La salle:Lumineuse et très agréable.le repas: à 4 personnes nous avons choisi le menu dégustation.
    un régal du début à la fin, tout en gout et en finesse.le service: attentionné et agréable.Merci à Mr J.P.Bossé de nous avoir consacré un peu de son temps en fin de service pour nous présenter son établissement.
    Nous reviendrons avec plaisir

  • FABACHER GOSSE

    un séjour délicieux , une table exquise, un accueuil parfait, je viens de recommander cette table à mes amis nombreux, et j’y retournerai pour les fêtes de fin d’année si rien ne s’y oppose,
    je découvre le commentaire de monsieur Pudlowski, et je le partage totalement, c’est une maison qui mérite de réussir pleinement , tous nos voeux et nos remerciements à Isabelle et Jean Paul Bossée, notre séjour a été couronné de rencontres avec d’autres dormeurs au petit déjeuner, tout aussi content que nous, originaires de Belgique et de Reims , visiblement grand amateur de bonne table.

  • Bon: Monsieur Weber, nous rentrons d’une semaine de repos nécessaire et découvrons votre ressenti!
    Nous pouvons comprendre une telle déception sans pouvoir pour autant la laisser passer! Tout semble vous avoir déplu, nous en sommes sincèrement désolés et pourtant: nous insistons en vous invitant très simplement à réitérer votre expérience! Les soins apportés au Menu du jour sont toujours importants! Ayant goûté aux mêmes plats, nous sommes étonnés SAUF si vous vous attendiez à un effet « prestige », le Menu du jour est d’une simplicité « terroir » mais a le voeu d’être toujours goûteux!!!
    Vous avez dû prendre votre repas en terrasse pour avoir des couverts « IKEA », ce sont nos couverts d’extérieur que j’ai choisi pour leur efficacité et leur style pour vous être utiles! N’oubliez pas que nous sommes une petite maison, conviviale et sans prétentions , nous n’arrêtons pas de le revendiquer tout en faisant le mieux possible pour vous honorer!
    Donc: il y a sans doute eu maldonne: nous vous invitons très cordialement à notre table, le midi, en vous donnant notre parole de faire aussi bien que toujours, notre seul effort étant de vouloir faire plaisir!
    P.S: c’est certain: il y a eu l’oubli de la douceur au café, notre collaboratrice au service étant toute nouvelle! Nous nous excusons sincèrement pour cela*

  • JEAN CHRISTOPHE WEBER

    Par recommandation appuyée d’une de mes connaissances j’ai déjeuné à la Cour de Lise jeudi le 30 Août.

    Le menu du jour à 15 euros sans pour autant être exceptionnel m’est paru attractif : oeuf poché avec soupe de pois – paleron braisé – spatzle et légumes divers – tarte au questches et glace vanille -.

    Avec mon apéritif – un verre de muscat à mauvaise température – j’ai reçu une mise en bouche au saumon avec un de la tapenade ? -, suivait l’entréee : oeuf poché cuit comme un oeuf dur et soupe de pois sans assaisonnement.

    Pour le plat en lui même, le paleron, après 20mn d’attente minimun, deux petites tranches de viandes sont accompagnés par des spatzles surcuits à la poele ainsi qu’un mélange de légumes fade dont il est impossible de déterminer la composition. Sans parler de la cuisson du paleron, qui semblait bouilli et non braisé, et l’inconsistance de sa sauce, faible en arômes et en goût.
    Pour le dessert, la tarte aux quetsches était correcte même si je préfère une part de tarte plus grande, accompagné d’une boule de glace à la vanille.
    Je parle également du café, servi sans petits fours, dont la température – tiède – et le goût fade sont limites, et que sa facturation dérange : 3 euros le café !
    Je termine encore par le plus étrange, les couverts suédois – IKEA – made in China qu’on peut accepter pour une cantine mais pas pour un restaurant dont le style est différent.
    Le service était gentillet sans plus. Le jour de mon repas il n’y avait pas une grosse affluence, tout juste une douzaine de personnes.
    Je n’ai aucune envie de retourner dans ce restaurant, dont je mesure la morosité de la cuisine à l’absence de maitrise de cuisson de plats simples.

  • Christian

    Je dois rejoindre certains propos tenus ici.
    Nous avions que de bons retours sur cette adresse, à plusieurs reprises nous voulions y manger mais sans succès car complet.
    Nous sommes donc aller prendre un plat du jour sans réserver.
    Cadre charmant mais glacial, nous avons remis nos vestes, pied gelés, assiettes ébranchées, temps d’attente très long, soupe limpide sans trop de consistance… est- ce le prix à payé pour un plat du jour?

  • Fernand Mischler

    Une très belle découverte. Le talent et le professionnalisme d’un chef reconnu par les Maîtres Cuisiniers de France. Service et accueils sans reproche parfaitement en harmonie avec l’esprit des lieux et la partition du chef.
    Dans le créneau choisi de la simplicité et du raffinement, il nous a régalés !
    On a envie de souligner le charme de cette demeure conjuguant avec beaucoup de goût et de subtilité nos traditions alsaciennes avec une touche très contemporaine. Un lieu délicieux à vivre et une adresse à recommander.
    Fernand Mischler

  • Gilles

    Madame,

    Je comprends votre besoin d’améliorer votre service et comprendre ce qui ne va pas. Bref je suis venu par 3 fois dans votre établissement, et je regrette vraiment la dernière fois pour les motifs évoqués et je pense qu’on ne peut pas être plus clair.
    Je ne reviendrais plus. C’est fini et dommage… Visiblement vous ne lisez même pas le commentaire que j’ai laissé vous n’auriez pas besoins d’explications complémentaires.

    Le prix et la prestation sont indignes de l’image que l’établissement veut se donner.

    Si monsieur Pudlowski vous renouvelle sa confiance c’est sa décision et je la respecte, mais pour moi vous êtes de l’histoire ancienne, et puis il y a tellement de table à découvrir en Alsace

    Cordialement,

    Gilles,

  • Lulu

    Comme Catherine et Lio, je me demande si on parle bien du même endroit.
    Nous avons séjourné pour une nuitée dans cette chambre d’hôtes et tout s’est vraiment très bien passé.
    Nous avons été accueillis de façon très chaleureuse et sympathique.
    POur ce qui est des chambres et de la maison en général , tout décoré avec beaucoup de gout, de charme et de finesse. Un véritable petit cocon.
    Le repas aussi s’est on ne peut mieux déroulé. Les plats sont servis avec beaucoup de finesse, de délicatesse.et de goût. Nous nous sommes régalés.

    Une mention toute spéciale à la maîtresse des lieux pour son accueil et sa gentillesse. Elle s’est excusée de nous avoir placé au 1er alors que j’étais en béquilles ( nous ne l’avions pas informé de mon état) et qui m’a demandé a plusieurs reprises de remercier ma fille pour sa gentillesse et ses compliment lors de leurs entretiens téléphoniques. (C’est elle qui nous avait organisé ce séjour.)

  • Catherine et Lio

    A lire certains commentaires, on se demande si on parle du même endroit…à tel point que ça en devient suspect. La carte proposée par le chef ne s’égare pas; ce sont des plats de grande qualité, servis avec beaucoup de finesse et où chaque hôte trouvera sont bonheur. Un cadre des plus charmant où la modernité se mêle à la perfection avec l’architecture et les matériaux typiques d’un corps de ferme. Décoré avec goût, et servis avec professionnalisme, c’est un moment très agréable que vous passez à cette table, où les enfants sont accueillis avec beaucoup de tendresse…une table conseillée à des proches et des collaborateurs qui en ont également été ravis. Bravo à toute l’équipe !

  • Monsieur Godar: pourriez-vous vous identifier?
    Nous avons droit à un acharnement « anti-thérapeutique » qui nous consterne:devons-nous demander à tous nos clients heureux de se manifester?
    Quelle violence d’arguments, quelle contradiction avec ce que nous sommes et faisons! Quelle délation gratuite! Cela suffit!Bien sûr: il y a la reconnaissance des professionnels qui nous rencontrent, bien sûr: il y a les avis directs et heureux de nos clients!Mais notre maison est sensible, ce que vous exprimez est violent. Merci du peu…
    Enfin: si ce que vous dites était exact: l’élégance eut voulu que nous l’entendions et vous auriez été invités à renouveler une expérience moins ATROCE!

  • Godar

    Soirée catastrophique. Accueil aussi glacé que la température dans la salle du restaurant. D’ailleurs les assiettes étaient également très froides. En dépit des promesses alléchantes de la carte, on se retrouve face à une tambouille de routier, mal préparée et atrocement présentée. A déconseiller!

  • Monsieur Tarteix!J’ai trouvé votre jour de venue ! …C’était à midi, le 23 décembre dernier! Et je suis d’autant plus étonnée de vos remarques que ce jour-là (veille de Noël) notre Maison d’hôtes était complète,j’étais il est vrai très occupée et pourtant en salle aussi, accueillant un couple d’amis venus de l’Ardèche!Je ne manque jamais d’être présente, sauf( et cela m’est arrivé)malade…Aviez-vous pris une bouteille de Bugey blanc à 24,80euros? Ou bien un verre de Hautes Côtes de Nuits blanc à 7,50euros? Nos clients ont toujours strictement la possibilité de revenir sur leurs choix et le professionnalisme d’Aziza lui permet toujours d’être à l’écoute…Je vous remercie infiniment de me recontacterlorsque vous me lirez,
    Isabelle Bossée

  • A messieurs Tarteix et Gilles, venant de prendre connaissance de vos commentaires par Aziza, notre collaboratrice profondément affectée!
    Je le suis aussi,tellement nous avons à coeur de vous faire plaisir et toujours (et surtout!) prête à entendre ce qui peut contrarier et déplaire sur le moment!
    Quand êtes-vous venus chacun ?Je tiens à le savoir dans le but de comprendre et absolument de réparer : il doit y avoir malentendu quelque part et nous souhaitons savoir auprès de QUI!
    Nous tenons à vous rencontrer,messieurs Gilles et Tarteix, pour bien sûr réparer ce qui a pu vous blesser. Dans l’attente de votre contact et l’espoir que Monsieur Pudlovski aura à coeur de vérifier notre Maison-Passion, je vous adresse mes voeux les plus sincères d’une année 2012 positive et de belles volontés,très cordialement vôtre:
    Isabelle Bossée pour La cour de Lise

  • TARTEIX

    Nous n’irons plus non plus… la première fois , il y a 6 mois, très bonne impresion, accueil charmant de la patronne, mets bons et raffinés, cadre agréable…
    La semaine dernière, nous avons attendu longtemps avant qu’une serveuse antipathique daigne nous placer, la patronne visiblement très occupée ailleurs ne s’est pas montrée dans la salle, la carte très chère et non justifiée, le vin décevant et facturé excessivement… le service de table digne d’une cantine, et je n’exagère pas !

  • Les interventions de Régis Bulot ne sont pas très nombreuses sur votre site, deux au total. Je profite donc de celle concernant cet établissement pour vous demander si malgré les faits rapportés notamment par les DNA au début de cette semaine, vous lui gardez toute votre confiance et votre lien naturel.

  • Gilles

    Je n’irai plus…
    L’accueil bien que sympatique, ne suffit pas à me satisfaire.
    Nous ne prenons pas d’appéritif, nous sommes puni, pas de mise en bouche.
    Le menu du jour ne nous convenant pas nous nous rabattons sur deux plats proposé sur la carte. C’est un peu la frustration et la désillusion.
    Le canard confit à 22 euros, chère la cuisse avec une salade de pomme de terre, et le pompon, le vol au vent à la reine, une boullie pas très sympa à regardé loin de ce qu’on peu attendre… Tous les plats ne se revisitent pas. En fait de vol au vent c’est un friand… 50 euros à deux… c’est chère trop chère.

    Bof
    Pourtant la première fois l’impression était bonne

  • Belle et bonne!

  • Régis Bulot

    Bravo Gilles !
    Qu’elle belle maison et que d’enthousiasme et de talent chez Jean Paul et Isabelle. Avec ses belles chambres, en complément du restaurant voilà une maison qui va faire parler d’elle

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Cour de Lise