2

La Balette

« Perpignan/Collioure: la Balette, pas seulement pour la vue »

Article du 19 juillet 2012

Face à Collioure, son port, son église, sa plage, ses remparts : cette demeure rose orangée qui s’agrippe au roc face à la mer souligne le paysage de la carte postale. Il y a les chambres confortables qui ont vue sur la grande bleue, le décor soigné, le service police. Mais la cuisine de Frédéric Baquié vaut également le détour. Cet Ariégeois de Pamiers, formé, jadis, chez Ducasse à Paris, Coutanceau à la Rochelle, Hartmann à St Cyprien, passé au Neptune, est pleine de séduction sur un mode local actualisé. Sur la terrasse à fleur de plage ou dans la salle panoramique, on goûte une cuisine d’ici revue au goût du jour.

Sardines en escalivade aux agrumes aux anchois frais marinés au vinaigre de banyuls, poisson en paella revisitée avec encornets et chorizo à basse température et émulsion de jus de coquillages, filet de veau « Vedell Catalan » cuit au sautoir avec son bonbon de foie gras et sa Tatin d’échalotes sont des plats de ciseleur. Le vacherin aux cerises de Céret, comme le tiramisu à l’abricot avec oreillon poché à la fleur d’hibiscus sont de pures gourmandises.

La Balette

route Port-Vendres
66190 Collioure
Tél. 04 68 82 05 07
Chambres : 120-465 €
Menus : 29 (déj., sem.), 45, 65, 95 €
Carte : 90-100 €
Site: la-balette.com

A propos de cet article

Publié le 19 juillet 2012 par

La Balette” : 2 avis

  • AMIEL

    Une de nos deux haltes preferees avec notre tres regrette jp hartmann de l’ancien restaurant l’almandin ….ici tout est plaisir hotel et ses chambres a la vue extraordianaire le jaccuzzi devant la baie pour une vraie detente l’acces direct a la mer et bien sur la cuisine de bon gout faite de saveurs raffinees et subtiles ……un vrai plaisr des yeux et des papilles

  • Bruno MARSOT

    Très belle halte ce 21 septembre à Collioure.
    Même le temps couvert, n’a pas coupé notre entrain et la salle nous a accueilli en l’absence d’un réchauffant soleil.
    3 convives : un menu à 29 € extraordinaire (veau et ceps et un beau et bon dessert, vin et café compris), une carte et un menu avec, notamment, les sardines en escalivade aux anchois suivie d’un plat maritime façon paella. Hummm.
    Après le dessert, un bon Banuyls « Quintessence 2004 » du domaine Coume Del Mas.
    A noter, comme l’on trouve ailleurs et surtout en Bretagne, du beurre, une huile douce du Mas Boutet.
    Mon épouse à apprécié le vrai gout du pamplemousse rose du jus de fruits de chez Alain Milliat.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Balette