> > > > Shang Palace au Shangri-La
8

Shang Palace au Shangri-La

« Retour au Shang Palace (Paris 16e) »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 9 mars 2012

Accueil au Shang Palace © GP

Cette table chic, chère, choc, on vous en a parlé à ses débuts. Elle est désormais la seule table chinoise étoilée au Michelin à Paris. Il y a le cadre feutré, sur le mode sino-asiate, les tables espacées, le service appliqué, la cuisine sur le mode cantonais avec des idées venues des autres régions de Chine: Pékin ou Huaiyang. Aux dim sum (réussis) de ma première expérience et à la fadeur (généralisée) des plats de mon premier déjeuner, se sont ajoutés des mets vifs, frais et épicés sur un mode évidemment plus séducteur.

Siou Maï © GP

Siou Maï © GP

Saumon Lo Hei © GP

Saumon Lo Hei © GP

Ainsi le saumon dit Lo Hei en sashimi avec fruits et légumes émincés, la soupe de tofu aux légumes verts, celle de wonton aux ravioli de porc, crevettes et champignons noirs pochés ou encore les crevettes sautées aux légumes de saison et au piment. On y ajoute le joli couplet légumier sur le thème de l’aubergine braisée, servie en cocotte, avec poulet et poisson séché, ou encore le riz sauté à la façon du chef, c’est à dire sur le mode cantonais, avec crevettes, oeuf, poulet, filet de porc, petits pois, pousses de bambous, petits pois.

Crevettes sautées aux légumes et piment © GP

Crevettes sautées aux légumes et piment © GP

Aubergine braisée en cocotte, poulet et poisson séché © GP

Aubergine braisée en cocotte, poulet et poisson séché © GP

On n’oublie pas, en point d’orgue, le demi-canard laqué pékinois, la peau laquée, craquante,  avec ses crêpes à la farine de riz, concombre, cébette émincée, puis la chair de canard émincée et sautée au wok, en feuilles de laitue. Comme, en issue, le lait entier infusé au gingembre et la crème de mangue glacée avec pomelo et perle de sagou (genre tapioca). Bref, des choses délicates et subtiles, sur le thème un thé chinois glisse une note apaisante et sereine.

Canard laqué (peau croustillante) © GP

Canard laqué (peau croustillante) © GP

Crème de mangue © GP

Crème de mangue © GP

Shang Palace au Shangri-La

10, avenue d'Iéna
Paris 16e
Tél. 01 53 67 19 92
Menus : 58 (dim sum), 70 (déj.), 98 (déj.), 98 (dîn.), 128 (dîn.) €
Carte : 95-160 €
Horaires : Jusqu'à 22h30
Fermeture hebdo. : Mardi, mercredi
Métro(s) proche(s) : Iéna
Site: www.shangri-la.com/fr/property/paris/shangrila/dining

Shang Palace au Shangri-La” : 8 avis

  • Moyen, vraiment très, très moyen comparé aux fantastiques chinois de Hk, Macao ou Singapour où, c’est connu, on dîne mieux qu’à Pekin, Shangai ou Canton. Par contre le cadre est typique des restaurants chics d’Asie. Sincèrement, sur Paris, on mange mieux chez Tricotin ou au Royal Belleville: deux adresses populaires, bon marché et authentiques.

  • Manteuil

    Mets insipides , sans saveur, extrêmement décevant : des entrées très quelconques, un canard laque servi hache, le riz et les nouilles sautées ont le même goût. Tout est inintéressant et fade sauf l’addition qui elle est ridiculement salée!

  • J’ai beaucoup aimé j’en ai fait un de mes coups de cœur.

  • Ça ne fait aucun doute. Ce restaurant a au moins le grand mérite de faire de la vraie cuisine cantonaise authentique ce qui n’est pas courant à Paris. Si seulement les parisiens pouvaient découvrir la cuisine cantonaise ici plutôt qu’au Yoom ou je ne sais quel autre concept du moment, je serai ravi. Malheureusement, le prix et le luxe de l’endroit, en rebuteront plus d’un.

  • chrisdesinape

    Alexandre je n’ai pas encore été, mais on est d’accord que ça reste moins cher qu’un voyage à Hong Kong

  • J’ai aussi tenté l’expérience Shang Palace en mal de Dimsum de HK mais je suis resté sur ma faim. Certes les dimsums sont bons mais pas non plus exceptionnels. Quant aux prix ils vous coupent l’appétit. Je suis donc définitivement arrivé à la conclusion qu’il fallait arrêter de vouloir manger des dimsum à Paris et attendre les passages sur HK ou Canton.
    Je trouve par ailleurs le positionnement du Shang Palace en termes de cuisine assez peu audacieux car les plats restent très traditionnels et classiques. Certes ils sont bien exécutés mais on trouve les mêmes dans de bonnes adresses de HK à juste 20 fois moins chers. Pour ce prix, on s’attendrait plus à retrouver une cuisine cantonaise revisitée ou totalement sublimée comme au Lung King Heen à HK.

  • Laurent

    @ Raphaël ayant moi aussi passé du temps à HK, les prix sont effectivement astronomiques. Mais sachant que depuis 7 ans que je suis rentré, je n’ai pas mangé un seul dim sum potable à Paris, je vais devoir essayer…
    Le problème de la cuisine chinoise, c’est qu’il faut y aller à au moins 6 ou 10 pour profiter de la variété des menus, mais là, l’addition…

  • Raphaël

    Quand je vois les prix affichés pour des Dim Sum je suis nostalgique de ma période Hongkongaise… La rareté fait vraiment le prix ici !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Shang Palace au Shangri-La