> > > > L'Assiette

L'Assiette

« David, le maestro de l’Assiette (Paris 14e) »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 11 janvier 2012

David Rathgeber chez lui © GP

C’était un bistrot chic et choc, assez cher. Lulu Rousseau en avait fait l’Ami Louis de la rive gauche. Georges Kiejman et Pierre Bergé y accompagnaient Tonton le dimanche. David Rathgeber, Auvergnat de Clermont, formé chez Bocuse et Ducasse, passé aux Lyonnais, puis chez Benoît, s’est installé dans cette ancienne charcuterie muée en table de toujours et y a imprimé sa marque avec bonheur, rigueur, sagesse.

Tartare de crevettes Obsiblue © GP

Le lieu a gardé son âme, ses stucs, crochets, colonnes, plafonds peints sous verre, sans omettre ses tables en bois craquelé, qui lui donne son air de vieux du Paris d’avant. Bref, il y a là une atmosphère de toujours qui est à la fois celle d’un commerce mué en lieu de bouche sans rupture. On y vient le midi, céder aux belles idées du moment. Le menu raconté par l’ardoise et facturé 23 € est un cadeau.

Rillettes de cochon et lentilles © GP

On s’y régale de choses exquises et douces. De rillettes de cochon aux lentilles, de tartare de crevettes Obsiblue, de jarret de cochon ou de maigre avec son risotto au potiron, de tête de veau flanquée d’une divine sauce gribiche. Bref, du vrai, du bon, du généreux, du sans manière.

Maigre et risotto au potiron © GP

Il y a encore les clapotons d’agneau en salade, les escargots en pot, le jambon d’Espagne, proposé cuit à la parisienne, qui font des entrées en matière délectable. On ajoute la divine quenelle de sandre façon Nantua avec sa sauce bisque relevée et crémée, la pièce du boucher à la poêle, le canard sauvage aux figues comme le cassoulet maison.

Petit pot de crème caramel et caramel beurre salé © GP

Mais il n’est pas question ici, in fine, de passer à  côté de la crème caramel (très vanille!) au beurre salé (très caramélisée!) servi en pot. C’est, bien sûr, l’une des plus jolies gourmandises de Paris. Reste que le baba au rhum, le soufflé au chocolat avec sa glace vanille, l’île flottante et le riz au lait ne sont pas mal non plus. On y ajoute les vins du moment: sancerre d’Henri Bourgeois, madiran château d’Aydie. Et la maison ouvre le dimanche: une raison d’y souscrire un abonnement !

L'Assiette

181, rue du Château
Paris 14e
Tél. 01 43 22 64 86
Menus : 23 (déj.) €
Carte : 65 €
Site: www.restaurant-lassiette.com

A propos de cet article

Publié le 11 janvier 2012 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

L'Assiette