> > > > L'Ordonnance
4

L'Ordonnance

« L’Ordonnance (Paris 14e) ou le souvenir d’Audiard »

Article du 20 juillet 2010

Ambiance à l'Ordonnance © GP

On l’a connu rue de l’Estrapade, juste derrière le Panthéon. Ce Lorrain natif de Briey (54) avait fait parler de lui au bistrot dit l’Estrapade avec de jolis mets mijotés.  Frédéric Chalette a repris ce qui se nommait le Petit Tonneau, l’a débaptisé, raconte son marché, joue le bistrot sympa. Il eut, si on en croit le Michelin de l’année qui lui accorde un bib gourmand, une jeune chef japonaise, qui, depuis, a dû prendre la fille de l’air.

Beignets d'artichauts © GP

Le lieu a du caractère, la serveuse a le sourire, les salles, près du comptoir d’entrée, comme en coin boudoir, ne manquent pas de cachet. Côté cuisine, ça change au gré du marché et de la saison. Oeuf poché avec sa bohémienne de légumes et jambon, beignets d’artichauts (ceux à la fleur de courgette annoncés au menu étaient aux abonnés absents) dans une friture un peu épaisse avec une sauce tomatée sans finesse et une salade de roquette aux copeaux de parmesan, cabillaud à l’écrasée de pommes de terre, steak tartare au couteau avec sa salade de roquette au parmesan (comme ci dessus) et des pommes sautées ne sont pas mal.

Un peu lourdingues? En tout cas, gentillets. Proposés, in fine, avec une belle tarte aux abricots escortée d’une glace au lait d’amande, dans un menu carte à 32 €. La fillette (50 cl) de rosé du château de Vaux à 15 €, elle, est un cadeau et un bel hommage rendu au pays mosellan et au joli travail des Molozay du château de Vaux.

Tartes aux abricots © GP

Pour la petite histoire, la place Michel Audiard, dédiée au dialoguiste chéri de Georges Lautner et à qui je dois quelques unes des plus vibrantes « pensées du jour » de mon site Facebook, est la porte à côté. Le dit Michel, qui avait écrit là « la Nuit, le jour et toutes les autres nuits » (Denoël, 1980), fréquentait assidument le Petit Tonneau, c’est à dire ce qui était l’Ordonnance, avant Chalette, avec son patron, rond, rubicond et affable d’alors.


L'Ordonnance

51, rue Hallé
Paris 14e
Tél. 01 43 27 55 85
Menus : 25, 32 €
Fermeture hebdo. : Samedi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Mouton-Duvernet

A propos de cet article

Publié le 20 juillet 2010 par

L'Ordonnance” : 4 avis

  • ALMA

    et bien, depuis que je suis dans le quartier, nous allons trés souvent à l’ordonnance, y manger y boire de trés bons étonnants et pas couteux, nous avons plein d’amis, qui sont toujours heureux de nous retrouver pour les suggestions du jour, ou bien le menu, les terrines sont maison, tout est fabriqué à la commande, avec de bons produits, sains et frais et surtout de saison, que dire d’autre? heureusement qu il existe des endroits de ce genre pour manger de la vrai cuisine française, et franchement nous allons dans d’autres endroits, là nous sommes toujours enchanté, la clientèle est variée, cosmopolite, de tout age et de tout profil, des adepts….

  • arm

    Bizarre ce commentaire,
    L’accueil y est toujours tres sympatique, le service souriant, les conseils toujours justes, la cuisine généreuse et les vins des copains à découvrir comme ce bois des merveilles de Jean baptiste Senat qui est un véritable plaisir..
    Allez y c’est un très bon conseil…

  • Charles

    Coup de gueule!
    Je n’yetais pas retourne depuis plusieurs mois, c’est donc avec plaisir que je reviens (a priorii) car la reservation est faite par un ami. Un croze hermitage arrive deja debouche (!), puis une vulgaire carafe d’eau gazeuse sortie dont ne sait ou facturee comme une Chateldon! Si la nourriture reste correcte, le service est vite deborde, et donc pour les boissons, un scandale…n’y allez plus.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

L'Ordonnance