> > > Starbucks Coffee St Paul
31

Starbucks Coffee St Paul

« Pourquoi la queue chez Starbucks (Paris 4e)? »

Article du 17 octobre 2011

La queue au Starbuck Coffe © GP

Il faut que l’on m’explique: voilà une marque de café d’origine US au succès universel et qui a réussi son implantation en France dans des lieux centraux, agréables, mais avec un produit somme toute moyen et cher, surtout si on le compare à ses concurrents européens français, suisses ou italiens – sans citer personne en particulier, mais en songeant à tout le monde en général, d’Illy à Hausbrandt, de Segafredo à Malongo, d’Excelsior à Richard, de Lavazza à Nespresso. Bref, ce succès là m’intrigue, m’interpelle et, à dire vrai, me paraît absurde et injustifié.

Le décor © GP

Certes, les lieux sont stratégiques (j’ai connu mon premier Starbucks dans le quartier Art déco de Chicago au milieu des gratte-ciels chers à Mies Van der Rohe, à l’époque où le « vrai » café n’était guère guère à la mode en Amérique), la déco généralement réussie, les produits d’accompagnement (cakes, cookies) fort corrects et le wifi offert en des lieux où on vous laisse le temps de voir venir … Mais le produit lui même m’a toujours surpris (je ne dis pas « déçu »: car, je n’attendais rien de plus!) par sa fadeur, autant dans sa forme « expresso », qu’allongée, vendu en gobelet plastique géant (rien que l’écrire me fait mal…) et je ne parle pas de ses variantes pseudo italiennes ou néo-viennoises assez ridicules, genre Macchiato, Moka blanc ou « Frappuccino ».

Si je vous dis: Starbucks, c’est mauvais ou passable ou médiocre, va-t-on me hurler dessus? Mais c’est la queue devant sa nouvelle boutique, assez neutre, avec sa façade plutôt vilaine, et sa non déco intérieure, rue de Rivoli, face ou presque au métro St Paul et à l’angle de la rue Pavée, qui m’intrigue et m’interpelle, m’oblige à pousser ce cri: oui, pourquoi la queue ici, soudée, vive, interminable, alors qu’il y a tellement meilleur, plus sympa et plus parisien ailleurs?

La queue à l'intérieur © GP

Starbucks Coffee St Paul

8/10, Rue de Rivoli
Paris 4e
Tél. 01 44 61 91 50
Horaires : 7h30-21h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Saint-Paul
Site: www.starbucks.fr

A propos de cet article

Publié le 17 octobre 2011 par

Starbucks Coffee St Paul” : 31 avis

  • herda zita

    Je ne veux pas dire que je suis fan de starbuck mais c’est le seul endroit où je peux boire un cappuccino sans brûlure d’estomac.
    Ce qui me fait tiquer c’est les prix rébarbatif, je viens de rentrer de New-york et là-bas le cappuccino small starbuck coûte 4,08 $ en euros ça donne environ 3,38 € alors qu’en France le cappuccino est à + de 4 €. Pourquoi un telle différence. Surtout que les small au USA sont + grand qu’en France.

  • lola

    Je suis relativement déçu par les commentaires méprisants que je viens de lire. Et j’ai longtemps fait partie de ceux qui l’ai faisait, par manque de connaissance et préjugés. Travaillant dans un Starbucks, je connais relativement bien la qualité de nos cafés. Et ils sont de qualités. Les grains que nous utilisons, pour une boissons à base d’expresso, sont les mêmes que ceux que nous vendons en paquet. Paquet muni d’une valve inventé par Starbucks afin de garder les grains au frais, et que vous retrouvez, aujourd’hui, sur toutes les marques de cafés… Des grains 100 % Arabica, sélectionné par des spécialistes et torréfiés selon une méthode spécifique à Starbucks. De plus, ils sont acheter aux producteurs à un prix supérieur à celui du café. Moi qui détesté le café, j’ai appris à l’aimer grâce à cette qualité.
    Certes, Starbucks un service de restauration rapide. Mais cela ne veut pas forcément dire une mauvaise qualité. Au contraire, il y est développé une vrai culture du café et du latte art (dessin dans le lait). Entrée au hasard dans un Starbucks est demandé un latte avec un cœur ou s’il y a un « coffee master » (petit indice, il a un tablier noir) pour vous parler des cafés. De plus, les nom des boissons à l’italienne sont un hommage à l’Italie qui a été le premier pays d’Europe à développer des salons de café.
    Pour ce qui est du prix… ok, c’est pas donné. Mais ayant grandit en région parisienne, les prix sont les mêmes que dans un bistro sauf que, parfois, la quantité est plus grande chez nous. De plus, si après avoir gouter la boisson, vous la trouvez mal réalisé, vous êtes en droit de demander quelle soit refaites. Il m’est arrivé de devoir refaire 5 fois un cappuccino pour obtenir le type de mousse que recherchais un client.
    Quand au pourquoi les gens font la queue: C’est parce que nous, les petites mains de ce géant américain, n est géniaux bien sûr!!! 😉
    Et surtout parce que la boisson est personnalisé avec des extras, un type de café au choix, des baristas qui connaissent le nom des clients réguliers, leurs boissons. Le WIFI, argument non négligeable, des toilettes, la possibilité de passer une deuxième commande une fois assis en salle lorsque nous ramassons les gobelets (ce qui évite de refaire la queue).
    Bref on fait ce que l’on peut pour que rester rapide Et que nos clients se sentent accueilli chaleureusement.
    Et oui, c’est vrai la queue c’est pénible. Je n ‘aime pas la faire non plus. Et oui, nos menus muraux ne sont pas les mieux qui soient. Oui, nous écrivons mal les prénoms (mais soyez bienveillant, prenez en compte la fatigue , le bruit qui nous entoure et le fait que parfois on n’ est juste pas doué).
    Maintenant, je fréquente les bistrots parisiens autant que les coffee shop. L’ambiance n’y est pas la même. Et le plaisirs recherché non plus. Le mérite des uns n’enlève pas celui des autres. Au contraire, il sont complémentaires. Et il y a d’ailleurs des bistrots célèbres pour leur rôle dans histoire du café et la qualité de leur boisson. Et je ne peux que conseillé aux curieux et épicuriens d’aller à leur rencontre. Car comme le vin en France, le café est un produit du terroir extraordinaire qui gagne à être découvert. Et surtout explorer ne vous limitez à une grande ancienne ou au bistro du quartier, il y a temps de manière de faire un bon café, temps de manière de le déguster et de types d’ambiance où le boire!! Ne vous laissez pas limiter par des préjugés ou des positionnements biaisés.

  • Théo

    Je reste abasourdi devant tant d’ethnocentrisme de votre part mes chers concitoyens, vous en devenez limite condescendant et aigri… Je suis jeune (19ans) et fan de Starbucks mais si je vous écoute je ne suis qu’un abruti qui adore Starbucks sous prétexte que j’adooooiore tout ce qui est « Amerloque »… Mais soyons honnête je préfère Starbucks aux cafés tout comme je préfère Uber aux Taxis pour une simple et bonne raison : la qualité de service.
    On peut squatter chez Starbucks des heuuuuures durant sans qu’un serveurs mal-aimable vienne nous deranger, on est super bien assis, la connexion wifi y est gratuite et les consommations sont customable, j’ai demandé une fois si ils pouvaient me mettre du lait de soja dans mon cappucino dans un café parisien et on m’a ri au nez, intolérance quand tu nous tiens…
    Donc voilà, ne soyez pas tous des vieux cons et appréciez le cadre très « cooooool » des Starbucks et leurs boissons originales qui ne s’arrêtent pas au cappucino et decaf’.

  • MIMI14

    Je suis allée dans un starbucks devant la gare st Lazare. Gustativement,c’est quand même pas terrible!!!A Paris,ça doit être le top d’aller là-bas mais moi ,j’ai vu un employé toucher les poubelles,puis servir les clients sans changer de gants!!!De plus ,les pots utilisés pour le lait ou autres mélanges sont à peine rinçés entre 2 clients,bonjour l’hygiène!!!!

  • carla

    Le pire Starbucks visitè ,c est aux Pays-Bas ,gare de Leiden .

    Pas 1 mais 4 barristas incorrects agressifs .Incroyable ! rien à voir avec Starbucks USA.

    zut …au prix du venti ……..

  • dood kroywen

    Ah oui ! Starbucks. Starbucks ?
    Il est vrai que les cafés Starbucks, j’entends le cadre et le service, ne sont pas terribles. En France… J’ai été dans de nombreux Starbucks aux USA (Miami, St Pete, Largo, New York, Chicago, Minneapolis…), et ils sont tous super. La critique Française, lorsqu’il s’agit de manger, boire et évacuer le tout (si ! si ! sur ce blog on parle des pipi et caca-rooms), est souvent … comment dire …. Française. Le café ? Personnellement, j’y consomme des « espresso dopio », toujours, et je les trouve plus que largement aussi bon et très souvent bien meilleurs que dans tant de bar gaulois. Le gobelet en carton ? C’est parce que la tasse tient mal dans le rond de la voiture 🙂
    Je n’ai entendu, ou lu, personne se plaindre de voir des gens boire du vin dans des verres ballon ronds, de la bière dans du plastique, de manger du camembert en portion, de la Vache qui rit, du St Moret, des raviolis en boite, une entrecôte pas bleue, du riz bouilli PUIS égoutté PUIS recuit, du magret bien cuit, du bourguignon fait le matin pour le midi, bref …. z’en voulez encore ?
    Mais la question que je me pose, dont je ne connais pas moi-même la réponse, c’est : c’est quoi et c’est où un « bon » café ?
    Bisous

  • Nicolas

    Arrêtons l’hypocrisie, le vrai problème, c’est que le café est bien trop souvent dégueulasse à Paris, et pas que chez Starbucks.

  • Colibri

    Je suis sûre que beaucoup de ceux qui trouvent le café chez Starbucks  » Immmmonde » sont au courant que leur café si savoureux de leur comptoir préféré n’est qu’un bon vieux paquet acheter à Métro « grand mère » ou « nescafe »….. Je déteste faire la queue pour un café et je suis comme beaucoup d’entre vous, aterree lorsque je vois la file d’attente qui sort dehors pour un simple café! Mais étant « barista » chez Starbucks je peux vous affirmer que le café que l’on vend est de qualité et que je fais l’effort de proposer à chacun de mes clients le café qu’il lui convient ( bien sur si vous me dite que vous aimez le café fort je ne vais pas vous vendre un Americano!!) alors je peux comprendre que vous n’aimez pas le café Starbucks mais ne soyez pas si moraliste! Je tiens aussi à préciser qu’il n’existe pas de Starbucks franchisé…
    Et que je comprends aussi que les touristes adorent venir chez nous lorsqu’ils sont en vacances chez nous car dans un cadre si différent ils retrouvent dans un petit déj par ex quelque chose qu’ils connaissent. Arrêtons de sauter à la gorge de tout le monde tout le temps!

  • Faire la queue pour rentrer dans un établissement médiocre, une habitude parisienne élevée au rang d’art

  • simard

    Si on aime le café, on ne va surtout pas chez Starbucks, c’est franchement immonde.
    Ah si bien sur, si l’on veut rester connecté au MONDE via son PC, IPAD, IPHONE que sais-je encore, enfin si l’on veut rester dans ce monde virtuel que nous propose la technologie ainsi que la présence de tout un tas de bobo accroc aux séries US. Enfin pour ma part, je préfère le bon bistrot franchouillard (si si je vous assure qu’il e rest encore) ou je peux entendre encore des discussions à la Audiard, là vraiment je passe un excellent moment.
    Je suis allé récemment au Québec et je suis allé chez Tim Horton’s , y’a pas de déco y’a pas 50000 types de café ou pseudo café, et c’est meilleur que chez Starbucks, enfin ce n’est que mon avis.

  • michael

    Mais quel moment de détente !
    On y va pas pour prendre un café-café ! (de plus très rares les bons express à Paris, souvent acres, forts, froids, etc)
    C’est toute une ambiance, le WI-FI gratuit (un des atouts les plus importants, mais que l’on trouve aussi dans les Mac Do), de bons fauteuils autour de petites tables, ou l’on s’assoit dès qu’il y a en un de libre. C’est de la pure détente, surtout pour lire et écrire ses mails, surfer, travailler , …
    Quant aux boissons elles sont très bonnes (à mon goût), un peu cher si on n »y reste que 5 mn bien sûr.
    J’en connais beaucoup, mais surtout, heureusement que certains ne les aiment pas : il n’y aurait plus de place !

  • babisse

    Y en a marre de boire son café debout devant des étudiants scotchés devant leurs ordis ou tablettes depuis des heures sans consommer… Le client a raison m’a-t-on dit. Mais quel client ? Celui qui squatte ou celui qui reste debout ?

  • Nicolas

    J’ai lu les différents commentaire, chacun donne son avis et c’est bien normal.

    J’aimerai quand même ajouté un petit quelque chose au débat. Il y a certes beaucoup de jeunes « gaulois » dans les Starbucks, mais aussi beaucoup d’étranger en visite dans notre beau pays. Je suis toujours interloqué de voir des Américain s’attabler au Starbuck car je considères, et c’est mon avis, que quand on visite un pays étranger, le mieux est quand même de ne pas manger/boire ce que l’on a tout les jours chez soi. Enfin passons. Le problème du coup c’est: pourquoi les étranger vont préférés aller au Starbuck Coffee plutôt que dans un des nombreux Café, Bistrot et Brasserie de la capitale? Je suis d’accord avec le fait que certains restaurateur devrait se remettre en question car l’histoire du serveur agacé qui n’attend qu’une chose c’est que le client consomme et se barre est récurrente même chez les étrangers.

    Après on aime ou aime pas le café Starbuck, des goût et des couleurs…

  • CANTO 64

    il est certain que le développement de starbucks souléve pas mal de questions .Restaurateur mais aussi client je pense que de nombreux bistrotiers parisiens devraient se poser des questions quant à la qualité de leurs produits ainsi que la qualité de l’acceuil.

  • aqua di fiori

    J’aime les bons cafés et du coup je ne vais pas chez Starbucks, mais je peux dire que vu le prix et l’ambiance, le nombre de choix médiocre de boissons sans parler du service médiocre, et le goût même du café dans beaucoup de cafés à Paris où j’ai eu le malheur de mettre les pieds, je suis souvent tentée d’aller directement à Starbucks, plus de choix, ambiance (si il y en a) moyenne au moins assurée car franchisée donc controlée, et si on regarde bien ce n’est pas plus cher que dans d’autres cafés…

    et niveau goût, les français, malgré leur soit-disant « réputation » de pays de la gastronomie, n’ont pas un palais si développé qu’ils voudraient le faire croire, peuvent suffisamment se contenter d’un café Starbucks plutôt que de tenter l’aventure dans d’autres cafés. C’est comme aller dans un Mc Do, on sait que ce n’est pas le top niveau goût mais quand on n’est pas sûr et pas trop déterminé pour manger quelque chose de précis, on sait qu’on moins on ne sera pas trop décu…

  • childeric

    Je ne bois pas de café mais sais pourtant qu’il s’agit d’un produit médiocre ou très moyen précisément par ce que l’on s’aperçoit tout de suite qu’il y a là une affaire de marketing et d’apparence. Le bon goût se perd à vitesse grand V à tel point que lorsqu’un commerce produit une baguette de pain de qualité, une pâtisserie digne ou un breuvage buvable on en trouve la publicité dans les pages de journaux non gastronomiques, c’est dire si l’évènement est de mise, et plutôt rare !
    Pourquoi la queue devant starbucks, et pourquoi la queue devant une boulangerie tape à l’oeil au pain non cuit et industriel ?
    Question d’éducation culinaire. Ce qu’on note pour le café on le voit déjà depuis des lustres pour le CocaCola, bue par toutes les générations, à la cantine on s’en rend compte !, avec du poisson, ou de la viande….
    A la décharge des fauteurs de goûts la concurrence n’existe quasiment pas. Parce que les boulangers se sont mués en vendeurs de plastics (au prix du caviar) les Kebabs, les boui boui exotiques ont fait florès. Une diversité trés peu qualitative. La table fout le camp lisais je l’autre jour, ah bon et c’est que maintenant qu’on s’en rend compte !

  • lorraine alesia

    Je demeure aux Etats Unis et je concours avec notre hote,cafe mediocre et tres dispendieux ,not worthed.

  • Bernard

    La réponse tient en 4 lettres WIFI
    On est sur qu’il y a le wifi et qu’il est gratuit et pour les geek c’est plus important que le gout du café

  • poucin

    Quelle arrogance dans ces derniers commentaires: ceux qui ne font pas comme moi sont des imbéciles, des incultes, des ignorants. Je le répète, je n’aime pas le café du Starbuck. Leur succès ne tient donc pas à cela. Ne leur enlevez pas pour autant le mérite d’attirer les foules et ne traitez pas ce qui ne font pas comme vous de moins que rien. Posez vous la question de ce succès avec un peu plus d’ouverture et d’humilité? Mais il faut dire qu’en France, il est de bon ton d’être anti américain, anti tout ce qui n’est pas gaulois. Savez-vous que l’on peut très bien manger à New York et à Antanarivo? Et à Paris aussi, bien entendu.

  • Josianne Loubet

    Starbucks fonctionne à Paris pcq 90% de la génération gauloise des 18-35 ans… fantasme sur tout ce qui est amerloque! Je suis étonné que personne s’est ait appercu? Pas convaincu? Alors envoyez 3000 de ce type de gaulois à New York, gavez leur de n’importe quoi, et demandez leur ce qu’ils en pensent. A l’unisson, comme une nébuleuse de petits poussins, ils vont tous crier quik quik à l’unisson ‘on adoooreeeeeee’ et ‘c’est ccccooooooooooooollll!’
    En toute sincérité,
    Josianne

  • Flo

    Merci ! Immonde café, immondes produits dérivés de cet immonde café au prix exorbitant (vu la qualité qui plus est) et pourtant les StarBucks poussent partout dans nos rues… Ne serait ce qu’un simple effet de mode dû à la présence systématique de cette chaîne dans les séries et Films américains ? Cela me fait penser à ces idiots qui se trimbale avec ces tasses thermos dans le métro… Sarah Jessica Parker quand tu nous tiens !

  • Je reconnais ne pas « avoir descendu en bas ». Peut être le café Starbucks est-il meilleur en bas qu’en haut? Qui sait?

  • Jane

    Est-ce que vous avez descendue en bas? Je pense que si vous l’aviez fait vous auriez compris pourquoi ce Starbucks en particulier est une petite perle.

  • poucin

    Je suis d’accord sur le fait que le café Starbuck est cher et médiocre. Mais arrêtons de dénigrer le succès de ce genre d’enseigne en considérant que le client est un imbécile ou un inculte. Starbuck, c’est en général des endroits agréables, des sièges confortables, ou aucun serveur grincheux ne vient vous faire remarquer qu’il est temps de vous tirer ou de reconsommer. C’est le respect du client tel dont les américains savent faire preuve. Simplement, victime de leur succès, dont je suis moi aussi étonné en terre parisienne, on y fait le queue, on ne trouve plus de bons sièges où se vautrer pour consulter tranquillement son Ipad et surfer sur Facebook.
    Sachons donc apprendre du succès des autres au lieu de faire preuve de notre arrogance bien gauloise.

  • Droopy59

    Tout à fait d’accord avec ces remarques. Je suis toujours étonné de la queue devant ce genre de commerce. Et je rajouterai le marchand de pain « Paul », ou sous une déco de boulangerie traditionnelle avec sacs de farine et banneton, on trouve un pain ni bon, ni mauvais, mais plutôt sans gout. En tous cas un pain qui est loin de ce que peut faire un vrai boulanger. Un jour, sur une aire d’autoroute, j’ai acheté dans une boutique « Paul », un flan aux raisins. C’était un morceau de gomme, et malgré qu’il y avait un « S » à flan aux raisins, j’ai trouvé un seul raisin.

  • michel szer

    cher mr Lemoine,donnez nous les adresses de la cure gourmande pour éviter de gaspiller notre argent.Merci à vous!

  • Gérard Lemoine

    suis bien d’accord avec vous et un peu agacé par ce succès de ces lieux en « faux vieux ». Ca doit être moi qui suit vieux.
    Dans le même genre faux-vieux et retour au passé factice je suis aussi énervvé (désolé) par la chaine La Cure gourmande.

  • michel szer

    parce que ce n’est pas bon!!!!

  • jean-louis

    Bonjour,
    Comme quoi le marketing est plus efficace que la qualité, et ce n’est pas le seul exemple, Léonidas laisse à penser à deux personnes sur trois que c’est un grand chocolatier…etc. Bon, on appelle bien Mc D restaurant. Il y a quelques mois, était proposé un débat qui n’a pas eu lieu sur l’identité française, la seule chose que j’avais à mettre en avant  » je ne veux pas être un américain » et pourtant…..les mêmes causes produisent les mêmes effets et TF1 a toujours le plus bel audimat tous les jours….cela devient culturel de consommer.

  • Assez d’accord avec Horomaniac. En effet, c’est cher et peut-être pas excellent gustativement mais les personnes qui y vont n’ont sans doute pas les mêmes critères et apprécient surtout le confort cosy et la possibilité de s’attabler pendant des heures sans que le serveur vienne ronchonner…

  • Horomaniac

    Je me pose les mêmes questions que vous. Franchement Starbucks lors de son arrivée outre Atlantique, cela avait plus de gu… que le breuvage brulant et insipide vendu dans les rues (pour 3 fois moins cher il est vrai). Transposé à Paris, je vois moins l’intérêt. D’ailleurs je ne suis pas client. Cela dit, sans vouloir jouer au « grincheux du jour », même si le breuvage servi dans un café traditionnel est d’une qualité supérieur, au moins chez Starbucks il y a le wifi et on n’a pas à supporter les humeurs du serveur parisien. Bon d’accord, il faut aimer le côté Disneyland ! 😉

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Starbucks Coffee St Paul