Cannes : Sinicropi côté Jardin

Article du 22 novembre 2022

La salle © AA

Retour au Martinez à Cannes pour notre correspondant azuréen Alain Angenost qui explore la nouvelle donne gourmande de l’annexe de la Palme d’Or, côté Jardin. Suivons-le …

Christian Sinicropi © AA

Cela s’appelait jadis le Relais, puis le VO et le Jardin. C’est désormais le Jardin du Martinez, regroupant la luxuriante terrasse en forme d’oasis provençale, comme la salle néo-Art déco qui joue le contemporain avec ardeur. Le lieu fait la part belle à la gourmandise tout azimut, salée ou sucrée, du petit déjeuner au dîner. Le service impeccable et distingué est managé par l’actif Nicolas Chennevière. Tandis que, veillant sur les fourneaux, Christian Sinicropi, chef de la Palme d’Or, seul deux étoiles de la cité des Festivals, situé au premier étage et ouvert uniquement le soir, a imaginé une carte qui joue les saveurs méditerranéennes entre simplicité et raffinement.

Entrées à partager © AA

Son disciple Thomas Roux , qui est chargé de l’exécution des idées du maître, veille avec allant sur le large choix d’entrées à partager (ou non). On aime ainsi la purée d’artichauts à la truffe noire accompagnée de son pain pizza à l’ail, les délicieux cèpes du Piémont cuits à la plancha sur pierre de lave ou encore les brochettes de tomates/mozzarella sauce pesto au vinaigre de Xérès ou, côté mer, celles avec de grosses crevettes cuisinées au four d’argile.

Poulpe grillé sauce pesto © AA

On ajoute le poulpe grillé sauce pesto que l’on retrouve avec le loup de Méditerranée en version crue, le fritto de calamar à l’encre de seiche ou encore le carpaccio de bœuf avec jambon de bœuf Cecina et câpres qui assurent pareillement avec justesse. Les plats de résistance suivent le mouvement et se nomment cabillaud cuit au beurre de mélisse, avec sa fondue de poireaux aux moules de bouchot, ou encore belle volaille fermière cuisinée à la broche flanquée d’une mousseline de pommes de terre digne du grand Joël Robuchon.

Volaille fermière cuisinée à la broche © AA

En issue, on ne manque pas les séduisants desserts de l’artiste sucré Julien Ochando, chef pâtissier de la Palme d’Or, dont le « choco-coco », chocolat noir et cœur de noix de coco, ou le citron-noisette, délicate alliance du citron jaune et de la noisette, font mouche. Belle carte des vins, avec des regards sur tous les vignobles, mais sans oublier des clins d’oeil provençaux bienvenus. Et si les tarifs de la plupart des flacons ne sont gère angéliques, on se rattrape avec un choix de crus au verre bien tempéré.

Choco-coco, chocolat noir et cœur de noix de coco © AA

Le Jardin du Martinez à l’Hôtel Martinez by Hyatt

73, Boulevard de la Croisette

06400 Cannes

Tel. 04 93 90 12 34

Menus : 80 (dîn.), 105 (dîn.) €

Carte : 70-120 €

Horaires : 7h-11h (petit déj.), 12h-18h (snacking), 19h-22h (dîner)

Fermeture hebdo : aucune

Site : www.hyatt.com/hotel-martinez

A propos de cet article

Publié le 22 novembre 2022 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !