Proust Océan de Charles Dantzig

Article du 26 septembre 2022

`

Traverser l’oeuvre de Proust? Rien de plus facile : il suffit de se laisser porter à travers ce grand océan que constitue « la Recherche du Temps Perdu » par Charles Dantzig, l’un de ses meilleurs connaisseurs, le plus drôle, le plus facétieux, le plus érudit. L’auteur du « Dictionnaire égoïste de la littérature française » et de « l’Encyclopédie capricieuse du tout et du rien » est incollable sur Swann et les Guermantes, sur Odette et sur Saint-Loup, sur Balbec et sur Combray. Rien de ce qui est Proust ne lui est étranger. Il s’interroge : comment un écrivain juif, homosexuel, ayant chipé le Goncourt d’après guerre (pour A l’ombre des Jeunes Filles en Fleurs en 1919 ) au nez à la barbe d’un ancien combattant de la Grande Guerre (Roland Dorgelès et ses Croix de Bois) a-t-il pu devenir ce sujet d’étude universellement admiré? Même si sa grande vogue ne débute que dans les années 1950… Assouplissant la langue française, étirant la phrase, jouant de la lenteur, faisant de « sa » comédie humaine un théâtre universel, Proust a créé un monde qui n’est qu’à lui. Immensément bavard, astucieusement intarissable, Pic de la Mirandole de son époque, qui a soin d’étayer chaque citation de sa source, Charles Dantzig ne s’avance pas sans cartouches. Sur le goût du narrateur pour les noms de lieux si franchouillards (p. 45), son amour des liens (p.266), son dandysme, son élégance, sa propension à la souffrance ou l’antisémitisme supposé de Bloch à Cabourg/Balbec (p.153), il est toujours incisif, vif et pertinent. Voilà un livre qui rend intelligent.

Proust Océan, de Charles Dantzig (Grasset, 336 pages, 23 €).

 

A propos de cet article

Publié le 26 septembre 2022 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !