Paris 17e : l’exotisme sauvage de Salvaje

Article du 1 octobre 2022

Le service des cocktails © GP

Un chef vénézuélien pour une cuisine japonaise nouvelle vague, des chefs espagnols et français à demeure, des sushis en folie, des rolls, des cocktails détonnants : le tout dans un décor choisi et sauvage qui évoque une Amazone très fashion, en tout cas drôle et mordante. Voilà, à l’évidence, une table du soir, avec force musique et dance, atmosphère gaie, bruyante et bouillonnante. Mais que l’on appréciera sans doute pour sa cuisine raffinée et ses belles idées le midi, au déjeuner.

Pizza japonaise au thon © GP

La maison ouvre, en tout cas, tous les jours et le service féminin, souriant et pédago vous aide à vous y retrouver sur une carte où l’on se perd avec plaisir. Au programme, le « spicy salmon », un sushi au saumon, avec ciboulette, mayonnaise piquante et avocat, passion et anguille fait belle introduction à tout ce qui se propose sur un mode riche, piquant, malicieux.

Fuji roll et dinamita © GP

Ainsi, les « fuji roll » mixant crabe des neiges, ciboulette, laitue et avocat, tobiko er tempura de langouste glacée au Gochujang, ou le « dinamita », un sushi au crabe enveloppé dans un feuille de soja au beurre truffé. Il y a encore la pizza japonaise au thon, les tempura de crevettes au wasabi, les avocats grillés et truffes sauce ponzu, les « dumplings » au homard, les ravioli aux champignons truffés, le poulpe en carpaccio présenté cru qui peut être cuit sur la pierre chaude.

Agneau © GP

On achève sur un agneau glacé sauce teriyaki, le chou-fleur au piment jaune, tofu et féta, les pommes de terre truffées, façon pommes Pont Neuf, en triple cuisson, avant le « cacao  Salvaje » en forme de cabosse ou le « coconut tres leches », autrement dit la noix de coco glacée aux trois lait. Riche, certes, mais c’est pour être sûr de ne pas partir avec la faim…

Avocat grillé © GP

Les cocktails (Monkey Colada, Daiquiri Salvaje, Satori avec vodka, coco, citron vert ou Ikigai avec rhum, agrumes, ananas grillé) mériteraient un chapitre à part. Voilà, en tout cas, un lieu où l’on ne s’ennuie pas…

Coconut tres leches © GP

 

Salvaje

51 Rue de Courcelles

Paris 8e

Tél. : 06 79 67 49 42

Fermeture hebdo. : aucune.

Carte: 70-120 €.

Métro : Saint-Philippe du Roule, Miromesnil, Charles de Gaulle-Etoile.

Site : paris.salvaje.world

A propos de cet article

Publié le 1 octobre 2022 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !