1

Paris 4e : Bonnie et sa vue unique !

Article du 17 septembre 2022

Vue © GP

Tout Paris pour vous, comme dans un film de Klapish (vous souvenez vous de « Dans Paris »?), à deux pas de la maison de l’architecture, des quais de Seine et du métro Sully-Morland : voilà l’environnement de cette table hors norme, sise au 15e étage de l’hôtel So/Paris, administré par le groupe Accor, dans une vaste consruction années 1960 signée du cabinet d’architectes David Chipperfield. Une vue à couper le souffle, avec la butte Montmartre, la Tour Eiffel, l’île Saint-Louis et les immeubles modernes de l’est parisien qui s’offre à vous en surprise, avec ses plafonds-miroirs, dû à l’islandais Olafur Eliasson, changeant selon l’angle où vous êtes assis.

Daurade marinée au citron vert © GP

Laurent de Gourcuff, qui a le chic, avec le groupe Paris-Society, pour trouver des  lieux et points de vue d’exception (comme la Girafe dans le Palais de Chaillot, Mun au dessus des Champs-Elysées, Gigi dans l’ancienne Maison Blanche ou Bambini au Palais de Tokyo) bluffe son monde avec cette table hors norme. Le service est élégant, vif, policé, la carte des cocktails séductrice, celle des vins riche de belles pépites. L’assiette, sous la houlette du chef exécutif du groupe, le modeste, mais toujours précis Julien Chicoisne, qui lança jadis la table du Drugstore pour Eric Frechon, a la politesse de ne se faire voir qu’à peine.

Langoustines croustillantes, basilic © GP

Langoustines croustillantes et basilic, courgettes croquantes et fromage de chèvre frais, daurade marinée au citron vert, demi-homard rôti au beurre demi-sel, avec frites craquantes et mayonnaise au citron (certes, la portion du homard n’est pas grande, mais le plat séduit), dos de cabillaud, gnocchi et beurre aux algues ou encore filet de bar, tomates rôties et basilic sont des mets de grandes vacances d’inspiration largement marine.

Demi-homard rôti, frites, mayonnaise au citron © GP

Il y a également de belles viandes, comme un poulet rôti pommes purée et son jus de truffe ou une côte de veau à partager. Sur lesquels le macon-fuissé de Vincent Girardin ou le margaux de château Margaux, servis au verre, passent avec l’évidence du naturel.  En dessert, le moelleux cheese cake Bonnie aux framboises, la tartelette fraises pistache, le millefeuille vanille ou la glace vanille avec ses meringues font retomber en enfance. C’est, bien sûr, une table de luxe et de prix. Et un événement parisien fait pour durer.

Cheese cake Bonnie © GP

 

Bonnie

au 15e étage de l’hôtel So/Paris

10 Rue Agrippa d’Aubigné

Paris 4e

Tél. : 01 78 90 74 74

Horaires : 12h-17h. 19h-minuit.

Fermeture hebdo. : aucune.

Carte: 75-100 €.

Métro : Sully-Morland

Site : www.paris-society.com/table/bonnie/

A propos de cet article

Publié le 17 septembre 2022 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Paris 4e : Bonnie et sa vue unique !” : 1 avis

  • LT

    Triste homard canadien et molles frites.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !