Le Président se tait, de Pauline Deyfus

Article du 13 août 2022

 

On se souvient de l’affaire des diamants qui ébranla le règne de Giscard. Pauline Dreyfus, qui n’avait que 10 ans au moment où elle éclata, s’amuse à en recomposer l’atmosphère, l’ambiance, les idées, les sentiments diffus du temps, à travers une foule de personnages pittoresques, qui tous s’émeuvent de l’affaire à leur manière. Tout à tour s’interrogent une immigrée portugaise naïve, un inspecteur des RG ni plus ni moins fouineur qu’un autre, une militante féministe déjantée, un couple de dissidents russes, une journaliste ambitieuse, une maîtresse de maison forcément mondaine, un night clubber fatigué, un pilier de bar désabusé, un châtelain ruiné, un chef du protocole qui n’y croit plus guère, une petite fille curieuse, plus une ancienne conquête du président. Lorsque ce dernier interviendra, au su et au de tous, ce sera bien sûr trop tard pour réparer son image de marque. Mais VGE était il ce « moderne » tel qu’il s’afficha durant son règne? L’auteure du « Déjeuner des Barricades » et de « Immortel Enfin », qui excelle à recomposer et à décrypter les comédies sociales, ressuscite à merveille une époque où les réseaux sociaux n’existaient pas, mais les drames couvaient dans chaque vie effleurées par la douzaine de protagonistes de cette histoire héroï-comique qui s’achève devant un poste de télévision. Billant, drôle, ironique, pertinent, rédigé avec une constante alacrité.

Le Président se tait, de Pauline Deyfus (Grasset, 252 pages, 19 €).

A propos de cet article

Publié le 13 août 2022 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !