Mazan : la nouvelle donne du château

Article du 12 août 2022

Mickaël Lefrileux avec Paul et Marc © GP

On connaît ce beau château « en ville », qui fut celui du marquis de Sade et abrite désormais une étape de charme au cœur d’un village du pays du Ventoux. Son atout gourmand, qui demeure la « Cour du château » a changé de chef et d’ambition, jouant, dans la catégorie « bistronomie », le bon rapport qualité prix avec une équipe au fait de son sujet. Le chef Mickael Lefrileux, normand d’Argentan, qui a travaillé notamment au Pressoir à Caen et au Grand Hôtel de Cabourg, parie ici sur le locavore, relayé par le directeur Paul Alexander Campbell, ancien de la Magnaneraie à Villeneuve-les-Avignon et le directeur du restaurant Marc Alberola, qui fut déjà son complice à Cabourg.

Maquereau mariné, fenouil, concombre et pomme © GP

Le menu, qui se renouvelle au fil de saison, témoigne de ses belles intentions : velouté de fenouil avec sa brunoise de pommes granny et ses cébettes, maquereau mariné, grillé à la flamme, avec fenouil, concombre et pomme, oeuf parfait avec piperade au chorizo de Monteux, émulsion et coulis de poivron rouge ou encore pressé de roussette façon grenobloise avec son aioli à sa façon ne manquent pas de tonus.

Maigre, fine ratatouille, coulis de tomates au basilic © GP

On ajoute le maigre « retour de pêche de Méditerranée », avec sa fine ratatouille, son coulis de tomates au basilic, son « millefeuille » de courgettes jaunes et vertes, la truite de l’Isle sur la Sorgue confite à l’huile d’olive, avec condiment à l’orange et à la sauge, texture de fenouil ou encore la pintade fermière du Luberon au caviar d’aubergine brûlé et escalivade de légumes grillés.

Pintadedu Luberon, caviar d’aubergine, légumes grillés © GP

On ajoute les jolis vins au verre issus du pays du Ventoux (blanc du château Pesquié, rouge du domaine de Fondrèche), plus les douceurs de la pâtissière Camille Tardieu : crémeux de chocolat noir pure origine, avec épeautre torréfié, espuma et glace au foin, pavlova aux pêches marinées, citron vert, crème légère à la verveine ou encore parfait glacé à l’abricot, crème praliné, et crumble à la noisette. Assez pour se donner envie de prendre ici pension !

Crémeux de chocolat noir, épeautre, glace au foin © GP

 

La Cour du Château du Château de Mazan

8 rue Napoléon
84380 Mazan
Tél. 04 90 69 62 61
Menus : 38 (formule), 45 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Site: www.chateaudemazan.com

A propos de cet article

Publié le 12 août 2022 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !