Chateauneuf du Pape : le charme des Fines Roches

Article du 10 août 2022

Le « château » dans les vignes © GP

Le lieu, vous le connaissez : une folie néo-médiévale comme un clin d’œil aux remparts d’Avignon, dominant les vignes de Châteauneuf-du-Pape, imaginé par l’architecte Auguste Constantin, pour cacher, à la fin du XIXe siècle, le chai qu’il jugeait disgracieux. Chantre de la Camargue et de la Provence en majesté, le marquis Folco de Baroncelli y organisa des fêtes mémorables où se croisèrent Frédéric Mistral, Alphonse Daudet et tant d’autres. S’inspirant des ruines du vieux château dominant le village de Châteauneuf, le lieu ne manque ni de charme ni d’allure.

Vue sur le vignoble © GP

La demeure tombe en 1932 dans l’escarcelle des Grandes Caves de Lyon, avant de connaître une vie neuve avec les Mousset qui y exploitent 45 ha de vignes. A partir de 1976, Henri Estevenin gère la partie hostellerie, avant que les Zennaro ne la reprennent en 2016. Le lieu avait perdu de sa superbe. Un jeune entrepreneur vauclusien, Denis Duchêne, en reprend l’exploitation, confiant la décoration à la designeuse Alison Lanceleur  qui a revu les parties communes avec de jolies touches de couleurs, plus la salle à manger avec sobriété.

Une chambre © GP

Les chambres, onze en tout, pas toujours grandes, quoique toujours coquettes, mixtent charme d’antan et look contemporain, avec des lits à baldaquins, désormais découverts, des carreaux en ciment, du parquet ou de la moquette au sol, de la chaleur, de la lumière, de la douceur. Un salon fait à la fois bibliothèque et buffet de petit-déjeuner. Piscine, spa, grande terrasse où l’on sert la collation matinale comme les repas aux beaux jours sont des bonheurs du jour. Service et accueil adorables. Il y a, en plus, la belle table dont on vous parlera vite.

Piscine © GP

Château des Fines Roches

1901 Rte de Sorgues
84230 Châteauneuf-du-Pape
Tél. 04 90 83 70 23
Chambres : 115-335 €
Site: chateaufinesroches.com

A propos de cet article

Publié le 10 août 2022 par
Catégorie : Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !