Domaine Rabiega

« Draguignan : Rabiega, vin, passion et gourmandise »

Article du 5 juin 2022

Sebastian Lopez et Yohan Adell von Corswant © AA

Rabiega ? Un domaine de vin très gourmand, au cœur du Var, disséqué par notre correspondant de la Côte d’Azur Alain Angenost…

En terrasse au bistrot © AA

On doit le nom de Rabiega, domaine vinicole renommé pour ses rouges de très longue conservation, à Christiane Rabiega, speakerine de l’ex-ORTF qui l’avait acquis dans les années soixante-dix. Le domaine est passé ensuite entre plusieurs mains, le plus souvent suédoises, dont le célèbre groupe Wine & Spirit, propriétaire entre autres de la vodka Absolut, jusqu’à ce que Yohan Adell von Corswant et son épouse Blenda, suédois eux aussi, le reprennent il y a deux ans juste avant la pandémie, avant d’entreprendre la rénovation d’un hôtel de 27 chambres- et la création du restaurant gastronomique qui viendra s’ajouter au bistrot.

Salade, betterave, piments marinés, menthe © AA

Maître Rôtisseur, Yohan Adell a connu une belle carrière comme chef de cuisine aux États-Unis, à la brasserie Makalos à Stockholm en Suède, puis à la Coupole à Paris. Consultant, auteur de livres de cuisine, présent dans des émissions télévisées à l’étranger, il arrive en France en 2006. Après avoir vu le film de Ridley Scott « Une grande année », adapté du roman éponyme de Peter Mayle, il se met en tête d’avoir un jour son propre vignoble dans le sud de la France, parfaite alliance pour un épicurien amoureux de la cuisine et du vin.

L’œuf en cocotte © AA

Il a recruté pour cela Sébastian Lopez,  jeune chef suédo-chilien qui a travaillé chez Oxen Krog, un deux étoiles de Stockholm, et qui faisait partie de l’équipe du Bocuse d’or Suède 2020, avant de poser ses couteaux chez Rabiega. En ce chaud mois de mai, il a mis beaucoup de fraîcheur dans l’ardoise du bistrot pour déguster sous les ombrages, des fleurs de courgette, aïoli, une belle salade de truite, œuf et sauce ail confit ou de betteraves, piments marinés, menthe. Mais, l’artichaut grillé sauce curry, l’œuf en cocotte et les côtes d’agneau, haricots, salade verte ne sont pas mal du tout.

Salade de truite, œuf et sauce ail confit © AA

Quant aux desserts maison, ils font retomber en enfance tel le pain perdu, sauce caramel, glace caramel, la tarte aux nectarines, sauce romarin ou le crémeux au chocolat, sorbet cerise et noisette. Pour arroser le tout, servi avec gentillesse attentionnée par Frida, on optera pour un Côtes-de-Provence rouge du domaine 2020 et un rosé « Triplette de Rabiega » 2021, ce dernier, idéal après un tournoi de pétanque. Vernissages, apéros musicaux, bons petits plats, service sympa, le domaine Rabiega a tout pour séduire.

Côtes d’agneau, haricots, salade verte ©  AA

Sa situation privilégiée au calme dans l’arrière-pays, son vignoble qui produit d’excellents vins dans les trois couleurs, son hôtellerie sans chichi et sa restauration décontractée, bientôt suivie d’une seconde plus gastronomique, fait un environnement parfait pour des mariages, réceptions, séminaires ou cocktails. À suivre donc.

Pain perdu, sauce caramel, glace caramel ©  AA

Domaine Rabiega

735 Chemin Saint-Joseph
83300 Draguignan
Tél. 04 94 68 44 22
Chambres : 250-380 €
Carte : 45-55 €
Horaires : 12h-15h, 18h-22h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: rabiega.com

A propos de cet article

Publié le 5 juin 2022 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Domaine Rabiega