Un joyeux « bistrotier » nommé Stéphane Reynaud

Article du 22 mai 2022

Il nous avait déjà donné Ripailles (c’était en 2007!). Une sorte d’éloge de l’esprit bistrotier à travers tous les terroirs de France, ses bistrots anciens, nouveaux, éternels, ses traditions gourmandes. Voilà qu’il récidive 15 ans après avec ce bel et gros ouvrage qui se veut, en sous-titre, « le livre des joues rouges et des plats à saucer« . Tête de veau sous toutes ses formes, chou farci, poule au pot, truite au beurre noir, rognon aux châtaignes rappellent que ce natif de Lyon, fils de boucher-charcutier, cuisinier autodidacte et gourmand passionné, est devenu le magicien zélé d’un des meilleurs « bouclards » de Paris, Oui, mon général!, ouvert tous les jours (sauf le dimanche soir), en lisière des  Invalides, avec son complice de salle, Nicolas Bessière, avec qui il tint jadis le 14 juillet il y a des lampions dans le 14e, rue Didot, puis la Villa Neuf Trois à Montreuil. Il disserte ici avec talent des vertus iodées d’un sylvaner ou d’un riesling, d’un fitou marié avec le cassoulet ou d’un madiran confronté à une poitrine de cochon aux pois cassés. Ce savant oenopohile nous permettra de sortir le carton jaune pour sa bizzaroïde proposition d’alliance du « cordon bleu » (pour les enfants…) avec … (eh oui, vous avez bien lu!) un Coca-Cola. Mais il en faut sans doute pour tous les goûts. Et Stéphane le généreux plaide là pour la tolérance à table, la gourmandise sans oeillères et le franc goût sans limite. On louera encore les belles photos alléchantes de Marie-Pierre Morel et une mise en page qui donne envie de lire une page ou deux avant de se mettre à table, histoire de s’ouvrir l’appétit.

Stéphane Reynaud chez Oui mon Général © GP

Bistrotier, de Stéphane Reynaud (Chêne, 478 pages, 39,90 €).

 

 

A propos de cet article

Publié le 22 mai 2022 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !