Monaco : le Liban gourmand d’Em Sherif

Article du 27 avril 2022

Mireille Hayek, Dani Chakour, Salah El Kadri et Yasmina Hayek © AA

Une nouvelle table libanaise à Monaco? Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, nous dit tout…

Le décor © AA

La saison 2022 à l’hôtel de Paris Monte-Carlo ? Elle démarre avec l’arrivée, en son rez-de-chaussée, d’Em Sherif, concept gastronomique autour de l’hospitalité libanaise, avec sa terrasse panoramique et sa cuisine authentique. Le lieu succède à Ômer, le restaurant imaginé par Alain Ducasse autour de la Méditerranée. Tout a commencé en 2011 à Beyrouth avec l’ouverture par la cheffe Mireille Hayek, d’« Em Sherif » (la mère de Shérif, l’un de ses quatre enfants), son  premier restaurant autour de la cuisine traditionnelle libanaise dont l’atmosphère conviviale ont conquis la clientèle internationale.

Les mezzés chauds © AA

Avec l’aide de son frère Dani Chakour, Mireille a créé treize adresses franchisées, du Moyen-Orient jusqu’à Harrods à Londres dont la carte a été pilotée par sa fille, Yasmina, passée par l’Institut Paul Bocuse, Mathieu Pacaud, Jean-François Piège et Rasmus Kofoed du Géranium à Copenhague. À Monaco, dans une ambiance chaleureuse, cette dernière est à demeure afin de délivrer cette cuisine raffinée qui a fait le succès de l’enseigne.  Trois versions sont proposées : Em Sherif Restaurant, Em Sherif Café, Em Sherif Sea Café. Plus un espace chicha lounge bar avec vue mer.

Les mezzés froids © AA

Sur la carte du premier, il y a l’embarras du choix avec  les mezzés froids dont beaucoup sont concoctés à partir de produits locaux comme les yalandji (feuilles de blette farcies, riz, tomate, persil), fattoush (roquette, laitue, tomate, radis, vinaigrette à la mélasse de grenade, pain pita croustillant), moutabal (caviar d’aubergine, grenade, crème de sésame, huile d’olive vierge), houmous snoubar (délicieuse purée de pois chiches dont on a ôté la peau, citron, pignons de pin grillés), habra nayyeh époustouflant tartare crémeux de bœuf charolais, oignon, basilic, huile d’olive extra-vierge).

Siyyadiyeh (loup cuit vapeur, farci de riz aux oignons caramélisé) © AA

Parmi les mezzés chaud, fattet kraydiss (gambas sautées, yaourt, kadaïf [petit gâteau oriental parfumé au miel composé de cerneaux de noix], wagyu ras asfour (bœuf wagyu à la mélasse de grenade et pignons, musakhan de poulet (rouleaux croustillants de poulet confit aux oignons et sumac), moghrabiyeh fasson hrisse (crémeuse aux champignons de saison) et samke beyroutiyeh (filet de bar et sauce aux poivrons grillés). Le siyyadiyeh (loup entier farci au riz aux oignons caramélisés, jus corsé) est l’un des mets signatures les plus demandés.

Salade fattoush © AA

Après ce concert de saveurs dépaysantes, on prend soin de garder une place pour les desserts, dont le Beyrouth–Monte-Carlo aux dates medjool, la nammoura (gâteau de semoule au citron de Menton) et le baklava pistache, osmaliyeh (kadaïf et glace libanaise au lait) pour achever des agapes ensoleillées plus que réjouissantes avec un service mené de main de maître par Salah El Kadri que l’on avait bien apprécié à la Table de Patrick Raingeard à Cap Estel à Eze. Alors, dès maintenant ou cet été, vous saurez où aller vous régaler.

Les notes finales sucrées © AA

Em Sherif à l’Hôtel de Paris Monte-Carlo

Place du Casino

98000 Monaco

Tel : +377 98 06 88 75

Menu : 140 € (découverte)

Carte : 55-135 €

Site : www.montecarlosbm.com/fr/restaurant-monaco/em-sherif-monte-carlo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de cet article

Publié le 27 avril 2022 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !