Strasbourg : les prestiges du Régent Petite France

Article du 11 mai 2022

Vue d’une chambre au premier étage © GP

Ce monument historique, imaginé dans d’anciennes glacières de la Petite France, devenu un lieu contemporain, on vous en a déjà parlé. Le lieu, sis dans le quartier le plus pittoresque de la ville, doublé d’un pavillon à fleur d’eau, dans un bâtiment vis à vis, avec ses vues sur les demeures à colombage de la rue du Bain aux Plantes,  le pont tournant, ses chambres sobres et lumineuses offre une subtile invitation au voyage. On vient ici pour l’évasion, le travail ou le repos. Dans tous les cas voilà l’étape de la capitale européenne.

Une chambre © GP

Jean-Maurice Scharf, à qui l’on doit quelques autres belles réalisations historiques à Strasbourg (la Cour du Corbeau dans une cour médiévale proche de la cathédrale, les Haras dans les anciens haras de Louis XV en lisière de la Krutenau, le Régent Contades dans le quartier impérial dit de la « Neustadt », mais aussi les plus modernes Boma et Léonor), a imaginé là sa belle oeuvre dédiée à un Strasbourg éternel qui semble faire sa mue sans rupture à travers les siècles. Cette maison, administrée avec charme et poigne par la dynamique Sandrine Hugonot, continue sur sa lancée.

Façade © GP

Il y a le spa discret du premier étage, la table gourmande pour le soir (« le Pont Tournant« dont on reparlera, où exerce le talentueux Julien Rodriguez), un bar et son salon, plus les salons et couloirs ornées des toiles « alsaciennes modernes » signées Martin-Prades, qui  complètent cette demeure où s’oublie le mouvement de la ville, capitale européenne, témoin et carrefour, vitrine française si charmeuse en lisière de l’Allemagne si proche.

Salon d’une chambre © GP

 

Régent Petite France

5 rue des Moulins
67000 Strasbourg
Tél. 03 88 76 43 43
Chambres : 245-555 €
Site: www.regent-petite-france.com

A propos de cet article

Publié le 11 mai 2022 par
Catégorie : Coups de coeur, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !