La Croix-Valmer : Viva Vista !

Article du 23 avril 2022

En terrasse © AA

Retour au Lily of the Valley pour notre correspondant de la Côte d’Azur Alain Angenost…

Vincent Maillard, Eugénie Bouloc et Jean-Luc Gabion © AA

Ouvert en juin 2019, Lily of the Valley, premier maillon du groupe hôtelier d’Alain Weil et de sa fille Lucie, continue de parader en tête du charme des lisières de Saint-Tropez. Ce « tycoon » des médias, patron du magazine L’Express qui connaissait bien la région et y passait régulièrement ses vacances, avait envie de se diversifier dans le monde du loisir. Il y a mis de gros moyens, rachetant le Souléïas, hôtel des années 1950 établi au sommet de la colline de Gigaro, dont la vue dévoile un des plus beaux panoramas de la Côte d’Azur.

Asperges blanches de Provence, sauce verte légère © AA

A Philippe Starck est revenue la tâche d’imaginer là un Eden de quiétude. Ce dernier s’est inspiré de l’environnement, travaillant des matériaux authentiques en accord avec la verdure et la mer, positionnant les différents bâtiments afin qu’ils épousent le paysage sans le défigurer. À la barre de ce paradis provisoire, on retrouve Stéphane Personeni, qui a passé une partie de sa carrière, de Deauville à Cannes, dans le groupe Barrière, avant de diriger, durant une décennie, le mythique Byblos à Saint-Tropez. Il y a attiré Vincent Maillard, ex chef du Byblos, devenu chef exécutif du Lily qui cumule depuis l’ouverture la supervision de la restauration avec celle des cuisines en duo avec son adjoint Jean-Luc Gabion et la sous-cheffe Eugénie Bouloc.

Poulpe grillé, chou-fleur en chermoula © AA

De la cuisine ouverte du Vista, la table chic et décontractée dédiée à la gastronomie provençale, on peut les apercevoir concocter des assiettes gorgées de soleil comme ces asperges blanches, sauce verte légère et œuf de saumon qui en sont les ambassadrices saisonnières. Il y a aussi la savoureuse sériole marinée au fenouil et huile d’olive (maison – élaborée avec le Moulin du Haut-Jasson à La Londe-les-Maures). Autres savoureux incontournables du moment, le poulpe grillé, avec son chou-fleur en chermoula, le condiment roi du Maghreb, et le grenadin de veau rôti à la sauge, plus un navarin de légumes primeurs que l’on arrose, à défaut d’un joli rosé de Provence issu de pressurage direct, comme le château Barbeyrolles de la voisine Régine Sumeire, d’un friand Saint-Julien Les Fiefs de Lagrange 2014 éclatant de fraîcheur et de fruit.

Grenadin de veau rôti à la sauge, navarin de légumes © AA

In fine, le fraisier au thym citron et à la stracciatella et la rhubarbe pochée, avec son parfait glacé à l’orgeat, jus à l’hibiscus, assurent sans ambages comme le service managé par Alexandre Viollin et les conseils avisés du chef barman expert en cocktails subtils et en savants mariages plébiscités par les amateurs de cigare et de cognac. L’impériale vue sur la mer et le sublime coucher de soleil sur la  terrasse panoramique sont en prime.

Rhubarbe pochée, parfait glacé à l’orgeat, jus à l’hibiscus © AA

Vista à Lily of the Valley

Colline Saint Michel, Boulevard Abel Faivre, Quartier de Gigaro

83420 La Croix-Valmer

Tél. 04 22 73 22 00

Fermeture hebdo. : ouvert tous les jours.

Carte : 75-150 €

Site: www.lilyofthevalley.com

A propos de cet article

Publié le 23 avril 2022 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !