Le bonheur en Provence selon Peter Mayle

Article du 5 mai 2022

Les éditions Nil rééditent son oeuvre. Elles ont bien raison. Nul mieux que lui n’a chanté la Provence avec une telle verve et une telle conviction. Voilà ce qu’on écrivait sur Le Bonheur en Provence, de Peter Mayle, dans le Point, lors de sa sortie en France en 1996. Il n’y a plus de carnet d’adresses, mais le boheur de le lire est intact…

Il tire à la ligne, n’en finit plus de vanter les bienfaits de l’ail et de l’huile d’olive aux lecteurs british ou US, glisse, même, quelques pages de son carnet d’adresses, ses bons tuyaux pour la truffe et ses restaus à terrasses d’entre Apt et Lourmarin. De quoi agacer le lecteur français ? Au contraire. Plus il en rajoute sur le bonheur de vivre en Provence, plus on l’aime. La verve assez vive, la foi mordante ne se séparent jamais chez lui d’un brin d’ironie moqueuse. Ses Provençaux, façon Pagnol années 90, on a bien envie de les retrouver entre Bonnieux et Cabrières. Peter Mayle qui a la chaleur naturelle, la bonne humeur communicative, la malice au cœur, possède le don inné de rendre heureux son lecteur. Ce énième tome de son hymne à tiroirs au pays de Mistral est un refrain que l’on reprend sitôt l’ultime page achevée.

NB: Nil réédite également « Une année en Provence » et « Provence toujours ».

Le Bonheur en Provence, de Peter Mayle (Nil, 14,90 €, 340 pages).

A propos de cet article

Publié le 5 mai 2022 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !