Tournus : le bonheur des Terrasses

Article du 3 mars 2022

L’entrée © GP

C’était une auberge de tradition dans une demeure anodine, face au grand parking qui trône devant Auchan, plus la pharmacie installée dans un ancien monastère. C’est devenu une halte très contemporaine, avec son jardin potager sur l’arrière, ses vingt chambres et suites modernes de grand moderne, ses salons aux meubles high tech, signé Eames, Vitra et autres, son juke boxe années 1960, sa grande salle ouverte et vitrée façon loft. Bref, un lieu de vie.

Une chambre © GP

Amandine et Jean-Michel Carette ont récréé ainsi l’ancienne auberge des Terrasses qui ne cousine que d’assez loin avec l’ancienne, mais épouse son temps. Recoins chaleureux, belles salles d’eau, balcons ou fenêtres ouvertes sur le dehors, plus ces textes qui racontent la vigne, la germination, le grain, le bon usage des choses et parlent de vie. Ils sont signés du maître vigneron alsacien d’Epfig, qui aime la Bourgogne, mais a écrit là, en poète rare, des paroles éternelles.

Sur une porte © GP

Elles servent ici de devises, de totems, d’emblèmes, et permettent de mieux comprendre le lieu où nous sommes sommes. Affilié à la chaîne des Collectionneurs, l’hôtel avec sa grande table dont on a parlé, joue le rôle de perle moderne, exemplaire, comme la Grenouillère à la Madeleine sous Montreuil bien au nord de la France. La Bourgogne d’aujourd’hui se vit là au présent.

Le couloir ©  GP

Aux Terrasses

18 Av. du 23 Janvier

71700 Tournus

Tél. : 03 85 51 01 74

Fermeture hebdo. : dim., lundi.

Chambres: 115-215 €.

Site : www.aux-terrasses.com

A propos de cet article

Publié le 3 mars 2022 par
Catégorie : Coups de coeur, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !