4

Le Moure Rouge

« Cannes : ça bouge au Moure Rouge »

Article du 6 février 2022

La façade © AA

Quand le patron de la Plage du Festival annexe une institution cannoise, notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, est au rendez-vous…

Nicolas, JC et le service © AA

Le Moure Rouge ? Le nom d’un quartier cossu de Cannes situé à la pointe de la Croisette, face à l’île Sainte-Marguerite, doté d’une plage et d’un port de plaisance. C’est aussi le nom d’une antique institution cannoise sans prétention gastronomique, un îlot provençal entouré d’immeubles aussi classieux les uns que les autres. C’est ce qui a séduit Brice Courtade de l’iconique Plage du Festival qui l’a acquis en juin dernier afin d’y proposer, sans en changer l’atmosphère, une offre gustative plus subtile.

La crêpe vietnamienne © AA

Il a fait venir une partie de son équipe, à commencer par Nicolas Riboud, son directeur, assisté de son inséparable Jean-Christophe, dit JC, et d’un dynamique trio féminin. En cuisine, le duo Aurore Jacquet-Rémi Boitrand, tous les deux ex-chefs de partie, la première en direct de la Plage, dans la brigade de François Vadala, le second dans celle de Bruno Oger, doublement étoilé à la Villa Archange au Cannet. Ces deux jeunes toqués mitonnent du savoureux en toute simplicité sans oublier de proposer l’incontournable petite friture de poissons selon arrivage, et sa sauce tartare et les moules de bouchot en marinière ou à la crème d’ail avec leurs craquantes frites maison.

Le loup rôti, caviar de truite et son espuma d’oursin © AA

À la carte du moment, où tout est fait maison, trônent des crêpes vietnamiennes garnies de belles crevettes toutes fraîches, des tentacules de poulpe, fenouil braisé et son jus de viande aux condiments, un filet de loup, avec un tartare d’avocat aux noix et son coulis de betterave, des calamars à la plancha avec ratatouille au basilic et une côte de cochon sauce charcutière, plus une onctueuse purée de pommes de terre en guise de plat du jour, qui donnent envie d’avoir ici son rond de serviette, entre locaux gourmands et touristes curieux.

Le poulpe grillé, jus de viande et fenouil braisé © AA

Les profiteroles avec glace vanille et sauce chocolat, le tiramisu au café ou le gratin de fruits  avec sabayon au Saint-Germain (liqueur à base de fleurs de sureau fraîches) donnent également envie d’y revenir. On y ajoute une vue mer à 180°, un service cordial et bien rodé, des prix très corrects, plus la pause bar ou le « tea time » avec dégustations de cakes et cookies de Bridget, sans omettre une table marine en projet sur la terrasse dominante du premier étage. Un conseil : venir prendre ici à deux le petit déjeuner au lever du soleil, ce qui vaut toutes les soirées en amoureux.

Gratin de fruits au Saint-Germain © AA

Le Moure Rouge

84, boulevard Eugène Gazagnaire
06400 Cannes
Tél. 04 93 69 86 57
Menus : 18,50 ("plat du jour") €
Carte : 55-75 €
Horaires : Petit-déjeuner 7h30-10h30, Déjeuner 12h-14h30, Bar 15h-18h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Ouverture au dîner de juin à septembre

A propos de cet article

Publié le 6 février 2022 par

Le Moure Rouge” : 4 avis

  • Delourme

    Les femmes du  » trio féminin  » n’ont pas de nom ?

    En tout cas, super adresse, équipe et cuisine au top !

    JC le meilleur !

  • Dutriez

    Personnel accueillant ( surtout JC ) , cadre très sympa, cuisine top rien à dire, c’est pour tout ça que l’on revient. Continuez comme ça!

  • Ariane

    Génial ! De l’ambiance aux plats en passant par l’équipe et la beauté du site tout est synonyme de réussite !
    Merci pour le soin apporté et la gentillesse de tous. L’adresse déjà bien connue se trouve transformée

  • BIMON

    Rien à dire,tout est parfait. Vieux client de l’ancien restaurant, nouveau et fidèle depuis l’ouverture par cette nouvelle équipe, j’y retourne avec toujours autant de plaisir. Allez y les yeux fermés.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Moure Rouge