Megève : le Café nouveau est arrivé

Article du 31 décembre 2021

Toute l’équipe à ses débuts © GP

C’était le Cintra, une sorte de Lipp megevan, pile sur la place de l’Eglise, en contrebas de ce qui constitue la placette la plus théâtrale des Alpes françaises, avec la boutique Allard, l’hôtel de ville, la mairie de la commune voisine de Demi-Quartier avec sa tour, l’église baroque dédiée à Saint-François-de-Salles, les traîneaux tirés par des chevaux qui donne à Megève un petit air d’opérette.

Le décor © GP

Le lieu fut zen, sobre, contemporain. Il est désormais musical, baroque, un brin kitsch, bref surchargé dans le goût du groupe Brémond-Famose, qui possède désormais une trentaine d’établissements, entre Avoriaz, Saint-Barth et Saint-Tropez. Reste qu’en cuisine, le sérieux prédomine, sous la houlette du rigoureux Alexandre Delage, qui travailla jadis à la Grande Cascade à Paris. Os à moelle à la fleur de sel, pain grillé à la truffe noire, pâté en croûte au canard, porc et foie gras font des entrées sages, classiques, mais délicates.

Os à moelle à la fleur de sel, pain grillé à la truffe noire © GP

Les plats de résistance très bourgeois et carnassiers rayonnent avec le splendide ris de veau croustillant façon grand mère, la rustique mais chic poitrine de cochon croustifondante à la moutarde à l’ancienne, mais aussi la « boîte chaude » au Mont d’Or, histoire de démontrer que cette demeure succursaliste, qui porte le même nom et joue dans la même cours voyageuse et ludique que son homologue de la place des Lices, sait s’adapter au terroir savoyard.

Pâté en croûte © GP

On y ajoute les plats du semainier, servis chaque jour au déjeuner et tarifés sagement 18 €, comme la blanquette de veau à l’ancienne, le coquelet rôti avec ail en chemise et frites fraîches, la pela des Aravis, les diots au vin blanc, le pot au feu dit « grande tradition », le petit salé aux lentilles, le saumon à l’oseille du vendredi.

Ris de veau croustillant façon grand mère © GP

Et, en dessert, on craque pour le millefeuille caramélisé à la vanille, mais la tarte soufflé au chocolat avec sa glace café n’est pas pas mal. On y est allé pile à l’ouverture. Laissons à la demeure le temps de se patiner.

Millefeuille caramélisé à la vanille © GP

 

Le Café

196, place de l’Eglise
74120 Megève
Tél. 04 50 21 02 60
Menus : 18 (plat du semainier, déj.) €
Carte : 55 €
Horaires : 12h-15h, 19h-22h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: lecafe.fr

A propos de cet article

Publié le 31 décembre 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !