5

Megève : la tradition au Chamois

Article du 27 décembre 2021

Le service © GP

« A Rome, fais comme les Romains« , dit le proverbe. A Megève, sur la route Edmond de Rothschild, qui mène au Mont d’Arbois, on s’arrête au Chamois pour goûter, dans une atmosphère gaie et boisée, raclette, fondue ou tartiflette, le tout commenté par un service féminin très à son affaire. Ce qui s’appelait jadis chez Paolo et abritait une table italienne de qualité est devenue une adresse savoyarde simple et conviviale.

La soupe aux cailloux © GP

On vient goûter là les diverses spécialités fromagères sus-citées, mais aussi le reblochon fermier chaud à la truffe, avec ses pommes de terre en robe de chambre, son jambon cru de Parme et sa salade bien assaisonnée, la soupe « aux cailloux » aux légumes (avec poireaux, carottes, pommes de terre, topinambours), la terrine de foies de volaille avec son chutney de fruits ou encore la crème de potiron en coûte de pain avec ses éclats de noisettes.

Reblochon chaud aux truffes et jambon © GP

Il y a encore le pavé de saumon en croûte de sarrasin, avec sa réduction de cidre au blé noir torréfié, plus, in fine, la crème brûlée aux myrtilles. On boit là dessus le chignin-bergeron « amandier » de chez Ravier. Sans se ruiner. Sébastien Rousse, qui possède également le Torrent au coeur du village, veille le lieu de loin. Atmosphère cosy.

Crème brûlée aux myrtilles © GP

Le Chamois

130 Rte Edmond de Rothschild

74120 Megève

Tél. : 04 50 91 32 18

Fermeture hebdo. : aucune.

Menu: 33 (dej,) €

Carte: 45-65 €.

Site : www.chamois-megeve.com

 

A propos de cet article

Publié le 27 décembre 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Megève : la tradition au Chamois” : 5 avis

  • Robe de chambre ou robe des champs: l’un ou l’autre se dit ou se disent, aurait dit Vaugelas
    Ci-dessous l’extrait de la fiche wikipedia:

    « Les deux expressions désignent la même chose, c’est-à-dire des pommes de terre cuites et servies avec leur peau.La première expression, « pommes de terre en robe de chambre » est la plus ancienne ; elle est en effet attestée dès 1859 dans Le Cuisinier praticien ou La Cuisine simple et pratique, de C. Reculet et, en 1869, le Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, de Pierre Larousse indique que cette expression est alors devenue plus courante que « pommes de terre en chemise ». Cette expression s’appliquait à l’origine, au XVIIIe siècle, à d’autres mets que les pommes de terre, lorsque ceux-ci étaient masqués au regard par la préparation, comme des « œufs en robe de chambre », ou des « pigeons en robe de chambre2 ». « 

  • Peignoir

    « Pommes de terre en robe de chambre » sur un blog gastronomique. Pas mal….

  • Emma Cauvier

    Parce que le jambon cru de Parme n’a pas de petite croûte de cette nature.
    Merci.

  • C’est ce que je pensais aussi. Mais on m’a assuré que c’était du Parme. Perché no?

  • Emma Cauvier

    Je doute très fortement qu’il s’agit du jambon cru de Parme.
    Cela apparaît plutôt être du jambon d’alpage…
    Merci.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !