Rome : l’heure des tripes chez Bucatino

Article du 2 décembre 2021

Le décor © GP

Cette trattoria providentielle, conservée dans son jus, sise à deux pas du marché du Testaccio, propose une cuisine populaire de bon aloi, dans un décor, au fil de ses salles multiples et de ses tablées nombreuses,  qui n’a pas dû changer depuis un demi-siècle. La même famille aux commandes depuis l’origine soigne son monde et les spécialités romaines pour lesquelles on se déplace en étant sûr de trouver son bonheur.

Puntarelle à l’anchois © GP

Tripes à la romaine, pici alla griglia (aux lardons de guanciale) et artichaut, rigatoni alla carbonara, sciatelli aux palourdes, cèpes et tomates jaunes, spaghetti à la tomate et basilic que l’on fait précéder de puntarella (sorte de chicorée locale, éminemment romaine aux anchois) ou d’artichaut alla piastra, cuit à « plat » et présentée de façon quasi crémeuse sont une suite de bonheur simples.

Tripes à la romaine © GP

Le plat d’abats d’agneau, les haricots blancs zolfino au cochon ou l’agneau rôti au four servi avec ses pommes de terre fondantes complètent la panoplie maison. Côté vins, on demeure fidèle à la région du Latium avec le typique cesanese Martino V de la cantina Martino Quinto (vendu ici 20 €) et on se félicite des prix tendres.

Rigatoni carbonara © GP

In fine, hélas, on note une baisse de forme généralisée avec des desserts carrément lourdauds. Si le crémeux mont-blanc est correct, le « délice à la pistache » (sorte de flan gélatineux, annoncé par le personnel comme une glace) ne mérite pas son nom, le tiramisu coco est simplement lourdingue et la pannacotta inodore et incolore.

Le service du vin © GP

Bref, peut mieux faire. Reste que la cassata sicilienne (pas maison, certes), proposé à la table à côté, a une bonne mine …

Mont-Blanc © GP

Da Bucatino

Via Luca della Robbia, 84

00153 Rome, Italie

Tél. : +39 06 574 6886

Fermeture hebdo. : aucune.

Carte: 35 €.

Site : www.dabucatino.it

 

A propos de cet article

Publié le 2 décembre 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !