Colombières-sur-Orb : la dynamique des frères Bonano

Article du 28 octobre 2021

Benjamin et Clément Bonano © GP

Benjamin et Clément Bonano, qui ont travaillé dans de grandes maisons, le premier comme sommelier, au Ritz époque Michel Roth et à l’Oustau de Baumanière, le second au Jardin des Sens et pour les Pourcel à Londres, ont créé leur univers à part dans le creux d’un vallon du Haut Hérault. Le cadre – celui de la vallée de l’Orb – est sauvage, l’emplacement – celui d’une maison particulière qui fut jadis une filature, où ils ont imaginé cinq chambres simples, mais fonctionnelles -,  plein de charme, avec sa grande terrasse, un bistrot à vins amusant (le trou du kru…), plus une table gastronomique (Granit) avec cuisine ouverte qui vaut littéralement le voyage.

La salle © GP

Clément y fait montre de son talent, de ses idées, avec une jeune équipe qui s’active avec enthousiasme au service d’assiettes belles, vives, pleines de saveurs contrastées, légères, esthétiques, colorées, avec des produits d’ici et de guère loin, plus des notes constantes d’acidité – c’est la marque maison – avec des agrumes, du kumquat, de l’orange, du citron et autres, qui ravivent les produits et saveurs maison et rendent le tout fort digeste.

Tartare de sar © GP

Des idées de ce que vous allez trouver là sur des thèmes changeants? Les coques juste ouvertes à l’huile d’olive et graines de vanille, potimarron cuit cru, châtaigne citron confit, le sar de Méditerranée en tartare au couteau, avec salicornes, kumquat et pain Melba, la première coquille saint Jacques tombée sur la plancha, avec carotte épicée, condiment citron confit, jus poulette acidulé, plus des vins dans le vent, comme ce blanc du pays de l’Herault du Mas des Armes « les heures blanches » ou un blanc de Sicile, clin d’oeil à leurs origines, de Sicile, mais aussi de Catalogne et d’Andalousie, comme ce vento di mare grillo de la Cantina Ermes.

Saint-jacques © GP

On n’oublie pas au passage de formidables amuse-bouche sur le thème du maquereau, du pâté en croûte, du jambon/beurre, du foie gras et les moules du bassin de Thau en amuse bouche, un pain de partage à tomber par terre, plus un savant couplet carnassier avec la canette fermière au goût fumé, le filet cuit sur sa peau, la cuisse farcie de noisettes, les choux multicolores au jus de presse. Qu’on arrose du formidable faugères de Léon Barral, au nez opulent mêlant champignons, sous-bois, violette, à la bouche ample.

Canard © GP

En desserts, on se régale avec le « sors ta figue » qui marie figues d’ici, sobacha, poivre Voatsiperifery, qui s’accompagne si bien du délicat rivesaltes doré des Parcé. Voilà assurément une grande table qui ne dit pas son nom à qui on promet sans mal un futur étoilé !

Figues © GP

La Mécanique des Frères Bonano

Lieu-dit La Mécanique Sainte-Colombe

34390 Colombières-sur-Orb

Tél. : 04 67 97 30 52

Fermeture hebdo : lundi, mardi, merc.

Menus : 50, 90, 140 €.

Site : www.lamecaniquedesfreresbonano.fr

A propos de cet article

Publié le 28 octobre 2021 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !