Paris 5e : les belles viandes de Maxime Guignard

Article du 10 septembre 2021

 

Maxime Guignard et la côte de veau © GP

Dans « la traversée de Paris » de Claude Autant-Lara, Jean Gabin alias Grandgil devait aider Bourvil à transporter des valises de viande durant la sinistre période l’Occupation et du marché noir. Cela débutait chez le boucher Jambier incarné par le truculent Louis de Funès au 45 rue Poliveau, au cours d’un marchandage homérique.

Saucisson d’Auvergne de chez Loste © GP

C’est aujourd’hui au 47 de la même rue que le jeune Maxime Guignard, que l’on connut jadis chez Tribolet dans le 2e, rue Montorgueil, propose sa côte de veau de lait du Limousin, comme sa belle entrecôte également limousine, son rumsteak, son poulet jaune fermier, le saucisson « rond d’Auvergne » de chez Loste et plein de bonnes choses carnassières ou liquides (telle « la bière du boucher ») qui donnent envie de prendre de bonnes habitudes. Allez-y de notre part, vous serez bien reçus …

Le rumsteack © GP

 

Maison Guignard

47 Rue Poliveau

Paris 5e

Tél. : 01 47 07 33 11

M°: Jussieu, Gobelins.

Horaires: 8h30-13h. 15h30-19h30.

Fermeture hebdo. : dim. am, lundi.

 

 

A propos de cet article

Publié le 10 septembre 2021 par
Catégorie : Produits Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !