Cannes : Scalini débarque au Marriott

Article du 22 août 2021

Fréderic Gigou et Romain Zapotoczny  © AA

Une nouvelle table italienne fait son entrée à Cannes, côté palace. Alain Angenost, notre valeureux correspondant de la Côte d’Azur, est au rendez-vous…

La cuisine ouverte © AA

Après une profonde rénovation qui aura duré dix-huit mois, le JW Marriott a pu rouvrir fin juin. Ce « cinq étoiles » contemporain, le seul de son genre dans la cité cannoise, a entièrement revu ses espaces du sol au plafond. Un majestueux escalier en marbre donne accès au lobby central et dévoile dans l’atrium un vaste restaurant de cent cinquante couverts avec assises douillettes, piano d’ambiance, bar conséquent qui aura vite trouvé ses habitués en « Before » comme en « After », et cuisine ouverte. L’hôtel a choisi l’enseigne italienne Scalini, connue depuis une trentaine d’années au cœur de Chelsea à Londres, pour sa cuisine ancrée dans la tradition et exportée à Dubaï et à Doha.

Burrata des Pouilles, roquette, tomates cerise © AA

Luc Coquillard, directeur des opérations du groupe Scalini et son chef exécutif Paulino Alves étaient présents pour le premier jour d’ouverture, accueillis par Romain Zapotoczny, le dynamique responsable de la restauration de l’hôtel. On y retrouve la même cuisine italienne traditionnelle qui a fait la renommée des Scalini, faite à partir de produits authentiques. Les assiettes, généreuses, sont mitonnées par Frédéric Gigou, chef exécutif de l’hôtel, passé par de grandes chaînes dont Intercontinental et Méridien, de Londres à Saint-Barth, jusqu’en Polynésie où il était le sous-chef exécutif du Méridien Tahiti. Fonction qu’il a reprise en revenant au JW Marriott Cannes en 2015.

Spaghetti au homard © DR

Chaque soir, dès septembre, on retrouvera sur une carte en intitulés italiens, l’avocat rôti à la chair de crabe nappé d’une sauce parmesane, une burrata des Pouilles de 250 grammes, roquette, tomates cerises et focaccia croustillante, des spaghettis au homard, spécialité maison, ou des fettucine al ragu (émietté de veau et crème de truffe noire), comme le loup rôti en portefeuille, salade d’herbes aromatiques au vieux balsamique et huile d’olive vierge. Un bon point pour la tagliata croustillante de faux-filet de bœuf à la moutarde et aux herbes, flanqué d’une salade de roquette à l’huile d’olive et citron.

Tagliata croustillante de bœuf © A

La choix de vins n’oublie pas de passer par l’Italie. Et, parmi les desserts, l’incontournable tiramisu et le cheese-cake aux fruits rouges se défendent fort bien. Benvenuti al Scalini!

 

Tiramisu © GP

Scalini au JW Marriott Cannes

50 boulevard de la Croisette 06414 Cannes

Tel. 04 92 99 70 92

Chambres : 250€ à 900 €

Carte : 75 €

Horaires : 12h30-14h30 (août), 19h30-23h.

Fermeture hebdomadaire :  déj. à partir de septembre.

Site : www.marriott.fr

 

A propos de cet article

Publié le 22 août 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !