Traenheim : le bonheur du Loejelgucker

Article du 27 août 2021

Façade © GP

C’est l’auberge du bon dieu, au coeur du vignoble alsacien, avec son appareil à colombage ancien, sa façade superbe et rénovée, ses pierres apparentes, sa neuve terrasse d’été, son cadre intérieur de winstub de village, ses fresques années 1950, le bon sourire de Lydie à l’accueil, l’hôtesse la plus souriante d’Alsace, la cuisine de Claude fidèle à la région, ses plats de terroir, sages et savoureux, qui sont comme des retrouvailles précieuses, le tout dans un village du début de la route du vin qui est une invite à boire ici régional, même si la grande carte des crus fait le tour de tous les terroirs à tarifs sages, même lorsqu’il s’agit de grands bourgognes et de vertueux bordeaux.

Salade de choucroute au maquereau grillé © GP

Bref, on vous trouvera toutes sortes de belles raisons pour redécouvrir ce Loejelgucker ((littéralement : celui qui regarde dans le tonneau). On aime, bien sûr, l’ambiance douce et la générosité du lieu, comme son authenticité que traduisent les classiques revisités par Claude Fuchs : presskopf évidemment maison avec sa vinaigrette sapide, salade de choucroute et maquereau grillé, saumon mariné façon gravlax, feuilleté de chèvre à la tomate, tendre langue de veau sauce gribiche, royale bouchée à la reine. Voilà une simplicité qui enchante! 

Langue de veau sauce gribiche © GP

On y ajoute la choucroute de poissons au beurre blanc, la truite du Heimbach, bien élevée dans les Vosges du Nord, avec sa sauce myrtille non sucrée, le mirobolant vacherin glacé au chocolat, comme l’exquis chaud-froid aux myrtilles. Et on reste fidèle aux vignerons du cru pour des escortes de grand style. Ainsi le somptueux riesling grand cru Altenberg de Bergbieten de Frédéric Mochel 2016, tout d’élégance racée, de fringance minérale, de fruit, de plénitude, l’étonnant et magique pinot noir Graureben du domaine Fischbach 2017 à la bouche pulpeuse, au nez de fruits noirs.

Vacherin glacé © GP

Bref, voilà une maison à surprises, que l’on pourrait fréquenter tous les jours, pour son menu du déjeuner à 10 € avec son hors d’oeuvre et son plat changeant au gré du marché, son menu-carte à prix d’amis (30 €), qui vaut pour son air de bonheur simple et de perle gourmande sans nulle ostentation. A redécouvrir séance tenante !

Claude Fuche et le menu « plat du jour » © GP

Zum Loejelgucker

17, rue Principale
67310 Traenheim
Tél. 03 88 50 38 19
Menus : 1à (déj.), 30 (« menu carte ») €
Carte : 35-55 €
Fermeture hebdo. : Lundi soir, mardi soir
Site: www.aubergedetraenheim.com

A propos de cet article

Publié le 27 août 2021 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !