1

Paris 18e : Pradel, le bon bistrot de la rue Ordener

Article du 16 juillet 2021

La façade © BB

Un bon bistrot de Montmartre décrypté par notre communiquant Benjamin Berline, gourmand bavard et voisin de la Butte.

Issa au service © BB

Quand des trombes d’eau s’abattent sur Paris en plein juillet, ce bistrot jovial, fameux des habitants du 18e, apparaît comme un refuge. Avec sa devanture boisée et rouge rétro, cette institution de la rue Ordener joue avec constance la carte de la cuisine de tradition, dans une ambiance bon enfant. A l’heure du déjeuner, on s’y bouscule, on joue des coudes et on patiente au zinc avec un petit ballon tout en papotant avec Nadia et en attendant qu’une place se libère.

Caviar d’artichauts et asperges © BB

Il faut dire que la formule du midi est une affaire. Preuve en est cette foule bigarrée d’habitués de tous les âges qui répond inlassablement à l’appel. Pour quelques euros, on se régale d’une authentique cuisine de bistrot qui ne déçoit guère. Caviar d’artichauts, zeste citronné et asperges blanches, bavette d’aloyau sauce poivre et ses frites fraîches et fondantes, fish & chips fin et craquant avec poisson du matin, à tremper sans scrupules dans sa belle sauce tartare.

Fish and chips ©  BB

Pour les bourses décomplexées, propositions aguicheuses hors menu telles le filet de veau sauce girolles, tomate provençale, faux filet du Limousin grillé ou tartare de boeuf charolais. On arrose le tout de vins au verre sans prétention aucune : frais et agrumé sauvignon blanc ou fruité Saumur aux arômes de framboises. Les desserts se défendent également plutôt bien: crème et mousse au chocolat, pannacotta, tartes myrtilles ou abricots, tiramisu aux framboises séduisent sans mal.

Tarte aux myrtilles © BB

Derrière les fourneaux, on retrouve « Coco », auparavant propriétaire du café du Mont-Cenis qu’il a cédé il y a six ans pour reprendre cette affaire intemporelle (ouverte depuis 1897) sur un coup de coeur. Le soir, plus de formule mais toujours la même cuisine franche et authentique, plus travaillée, avec des tarifs qui montent d’un cran. A noter que cette joyeuse adresse est située juste en face de la Maison des Artistes et accueille chaque mois sur ses murs une nouvelle exposition et un artiste différent apportant une touche chamarrée à cette ambiance déjà haute en couleur. Service dynamique qui distribue plats et petits ballons en terrasse. En prime un excellent café bien serré et noiseté de la Brûlerie du Zinc.

Coco, chef patron © BB

Chez Pradel

168 Rue Ordener

Paris 18e

Tél. : 01 42 64 24 97

Horaires : 8h – 22h30

M° : Lamarck-Caulaincourt​.

Fermeture hebdo : lundi

Menus : 13,50 (form. déj.), 16,50 (déj.) €.

Carte 35€

 

 

A propos de cet article

Publié le 16 juillet 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Paris 18e : Pradel, le bon bistrot de la rue Ordener” : 1 avis

  • Baudet

    Très bon restaurant
    Accueil chaleureux
    Cadre sympathique
    Cuisine raffinée et excellente
    Service irréprochable
    Prix raisonnable
    Note 18/20

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !