Ode joyeuse à l’art de vivre niçois

Article du 22 avril 2021

Les Niçois? C’est Olivier Chini et Luc Sananes, le duo fondateur du restaurant du même nom dans le 11e, qui prônent la cuisine mais aussi l’art de vivre du Sud à Paris. On peut jouer à la pétanque, chez eux, tout en prenant l’apéro et deviser de l’air du temps « avé l’assent », sans omettre d’y casser la croûte avec malice et goût Dans leur drôle d’ouvrage – joyeux et singulier! – ils nous apprennent à « parler niçois » et à manger de même. Aïoli, daube, pistou, frites de socca et poulpe grillé n’ont guère de secrets pour eux. Ils n’en n’auront plus pour vous non plus après la lecture enjouée, en zig-zag, ou en suivant fidèlement le cours des choses, de ce bel ouvrage, vif, pimpant et coloré. En prime, une balade niçoise à Paris et un guide culturel de Nice, des idées pour le marché, des adresses de bons produits et de fidèles artisans, comme des tables authentiques (dommage, tout de même de ne pas y trouver la Merenda, rue Raoul Bosio!), plus 89 recettes feront de vous un « niçois » accompli. Comme disait le regretté Louis Nucera, « ô niçois qui mal y pense » !

Le Sud c’est mieux, de Les Niçois (Flammarion, 256 pages, 25 €).

A propos de cet article

Publié le 22 avril 2021 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !