La pâtisserie selon Nicolas Paciello

Article du 6 avril 2021

Simple, bonne, fraîche, savoureuse, généreuse, ludique, mêlant rigueur et fantaisie, classicisme et modernité, tradition et création, la pâtisserie selon Nicolas Paciello « déchire« , pour parler d’jeune. Ce Lorrain de Forbach devenu star montante de la pâtisserie parisienne, au Fouquet’s et dans sa boutique « Cinqsens » comme auparavant, aux côtés de Stéphanie Le Quellec (qui préface son ouvrage), au Prince de Galles, sait enfourcher les modes avec habileté, transgresser les recettes fondamentales sans les trahir. Il leur fait rendre ici un son autre à travers ses brioches, feuilletés, galettes et gâteaux de voyage. Tarte aux poires, chocolat et cardamome ou, mieux, mêlant chocolat et pop corn, kouglof à sa manière, gâteau basque au café, biscuit spéculoos ou madeleine aux noisettes et citron vert, pistache dans tous ses états, mais aussi cookies, fiadone ou cake, kouign amann et pâte à croissant, racontés par lui, joliment filmés, sont des leçons de choses. Cet artiste de son registre est un pédagogue, un professeur vagabond, un maître ès plaisir.

 

Ma pâtisserie qui déchire, de Nicolas Paciello (Robert Laffont, 160 pages, 22 €).

A propos de cet article

Publié le 6 avril 2021 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !