Paris 3e : les gourmandises métissées de Sinner à domicile

Article du 16 mars 2021

Alex Palau et Adam Bentalha entre halla et burger © GP

Cette table ethnique, métissée et fusion, proposée au sein d’un hôtel décalé, le « Sinner » (autrement dit « pêcheur », mais au sens non du poisson mais bien du pêché), est la perle moderniste du groupe Evok (le Brach, Nolinski, le restaurant du Palais Royal, la Cour des Vosges). La cuisine signée d’Adam Bentalha, qui gère également les fourneaux du Brach, et se trouve relayé ici par son fidèle adjoint Alexandre Palau, pratique depuis peu la livraison et la vente à emporter.

Ramen de boeuf © GP

Tout ce qu’on a pu aimer rue du Temple peut se retrouver chez soi, froid ou chaud, juste à réchauffer sans problème dans sa boîte, et évoquant les saveurs néo-méditerranéennes du moment avec quelques jolies notes latino et asiates. Un brin « street-food« , avec ses délicats burgers et ses sandwiches à la ‘halla (le pain brioché du shabbat devenu, on le sait, depuis Micho et Babka Zana, un ingrédient en vogue), un brin gastro (comme ce ceviche de thon rouge aux oeufs de hareng avruga), cette cuisine voyageuse charme sans complexe, sans frontières, ni détours.

Poké Bowl au saumon © GP

Ainsi le poké bowl au saumon, le joli ramen au bœuf aux nouilles, le splendide « taouk burger », deux buns aux graines de nigelle, avec de la viande de bœuf et de volaille marinée,  du halloumi, des crudités à l’assaisonnement parfait, plus des frites de patates douces au zaatar, et aussi la fameuse « ‘hallah », au pastrami et pickles, le ceviche de thon rouge à l’avruga et sa sauce wasabi/soja (un poil trop salé ce dernier, mais d’une fort belle allure) et encore le riz au lait de coco, citronnelle et pandanus qui fait un accompagnement pertinent avec lequel on peut joliment compléter le bouillon (aux nouilles) du ramen.

Ceviche de thon à l’avruga © GP

On boit là-dessus la magnifique syrah Yarden de la cave des Hauts du Golan (Golan Heights Vinery), produit en Galilée, qui, en 2016, fait un vin charpenté, richement épicé de haute tenue. Et on ajoute les idées douces du moment, comme les graines de chia au lait de coco, sorbet et espuma mangue ou encore les idées pâtissières du MOF Yann Brys, tête pensante sucrée du groupe Evok, dont le joli Montblanc meringué et la perle coco/ginger donnent de bien jolies exemples. Voilà une cuisine qui donne vivement des envies de voyages!

Les desserts © GP

Sinner

116 rue du Temple
Paris 3e
Tél. 01 42 72 20 00
Carte : 60-90 € (en click & collect de 20 à 50 €).
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours.
Métro(s) proche(s) : Arts et Métiers, Temple.
Site: sinnerparis.com

A propos de cet article

Publié le 16 mars 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !