Paris à vol d’oiseau

Article du 31 janvier 2021

Voilà un Paris insolite aperçu depuis le ciel, à vol de drone, que deux frères, observateurs passionnés et techniciens experts, revisitent avec malice. A toute heure du jour, avec une prédilection pour l’entre-deux, l’heure close, le « chien et loup« , la lumière douce, les couleurs tendres. Y transparaît, à travers cent cinquante clichés splendides, une capitale au fil de l’eau, avec ses monuments, ses ponts, ses hautes façades en zig-zag, ses balcons en guirlandes géométriques, ses tours, ses cités, bref, non seulement le Louvre, la Tour Eiffel ou la Bastille, les musées, les jardins, et les gares, mais les parcs, les cimetières et les quais, et puis les grands ensembles du 13e, du 19e et du 20e qui opposent le Paris des architectes contemporains à l’histoire ancienne, faisant se télescoper les époques, les siècles, les styles.

En prime, David Foenkinos nous offre un conte où un oiseau nommé Kiwi cherche sa belle et la trouvera peut-être dans le ciel. Voilà un bel ouvrage dédié à un ville qui, comme disait le poète, change plus vite que le cœur d’un mortel.

Paris à vol d’oiseau texte de David Foenkinos, photos de Basile Dell et Jérémie Lippmann (Gallimard, 272 pages, 35 €).

A propos de cet article

Publié le 31 janvier 2021 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !