L’exercice de mise à nu de Gilles Paris

Article du 24 janvier 2021

Courageux, sans fard, libre, bouleversant : ce sont les termes qui s’imposent une fois achevée la lecture de ce livre/aveu. Gilles Paris, attaché de presse reconnu et aimé dans le monde des livres, auteur à succès de l’Autobiographie d’une courgette et du Vertige des Falaises, s’y raconte comme jamais, s’y offre à découvert, s’y met à nu. Un père violent, une mère mi-aimante, mi-indifférente, dans une famille brisée, une dépression chassant l’autre, huit au total, combattues avec méthode, l’addiction à la drogue, les séjours en institutions psychiatriques, la sortie du tunnel, grâce notamment au « bon docteur M », mais aussi à Laurent, mari et compagnon fidèle en dépit de tous les obstacles, les difficultés d’argent, les relations familiales qui ressurgissent comme des détours: tout cela est écrit avec élégance, courage, force, clarté, luminosité. « De l’ombre à la lumière« , dit l’éclairant sous-titre.

« Certains coeurs lâchent pour trois fois rien« , explique joliment le titre, répété plusieurs fois dans le cours du récit. Les brefs chapitres avec leurs titres explicites, la fluidité de cette confession difficile rendent l’ensemble de ce qui pourrait ressembler à une descente aux enfance à une marche lumineuse vers le bout du tunnel. Le dernier chapitre  – « J’aime » – est particulièrement réussi. Il faut lire ce beau livre comme un message d’espoir.

Certains coeurs lâchent pour trois fois rien de Gilles Paris (Flammarion, 220 pages, 19 €).

A propos de cet article

Publié le 24 janvier 2021 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !