Les Trois Saisons

« La Messardière: Farenasso, le retour »

Article du 24 juin 2011

L'équipe des 3 Saisons` © Maurice Rougemont

Le bel événement du Saint Tropez gourmand 2011: à la Messardière, ce beau château de carte postale, qui flirte avec l’hacienda espagnole, le castel toscan, le conte issu d’un dessin de Walt Disney. Il y a les chambres de luxe, les grandes terrasses, le patio surélevé avec piscine, bref, le grand genre estampillé 5 étoiles. Dans ce contexte de luxe agile, le retour de Christian Farenasso sonne comme une divine surprise.

Cet ancien de chez Senderens, Bras, Trama, qui travailla jadis avec Dominique le Stanc au château Eza, eut son étoile à l’Antarès à Méribel, puis au Belvédère de Porto-Vecchio, abandonnant un temps les mirages de la grande cuisine, pour prendre une trattoria du quartier du Mourillon, dans sa ville natale de Toulon, sonne comme un come-back de charme. Provençale avec élan, enthousiaste et tonique, majestueuse et classieuse mais sans chichi d’aucune sorte, vertueuse et enracinée : telle est sa manière agile.

Mosaïque de Plats à la Messardière © Maurice Rougemont

Dans la grande salle sobre ou, mieux, sur la belle terrasse qui a, au loin, sur la mer et les pins, on goûte à des choses fines, douces, exquises, terriennes et marines à la fois, en tout cas provençales, sudistes, méditerranéennes et varoises. Les splendides beignets de fleurs de courgettes au basilic, les fines girolles sautées à cru avec son escalope de foie gras poêlé et ses quelques feuilles de lasagnes ouvertes, les frais supions en persillade poêlés à la plancha, avec son pata negra grillé, rafraîchis d’un gaspacho de tomate au basilic ou encore le denti du pays cuit en bouillabaisse de girelles, avec seiches grillées, rouille et pommes safranées au parfum d’absinthe (un grand plat !) emballent sans mesure.

Il y a encore les crêpes Suzette exécutées au guéridon, comme à la parade, par le maestro Jean-Michel Chapuis, les jolis vins superbes choisis par un jeune sommelier qui fait chanter la Provence (blanc du domaine de Malherbe à Brégançon, vif et frais, rouge bandol du château Tannières fruité, riche, ample, séveux) : bref, assez pour faire de ce singulier château une table d’exception.

Le Château et la piscine © Maurice Rougemont

Les Trois Saisons

au château de la Messardière, route de Tahiti
83990 Saint-Tropez
Tél. 04 94 56 76 00
Chambres : 530-730 €
Menus : 68, 96 €
Carte : 150 €
Site: www.messardiere.com

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Les Trois Saisons