Paris 4e : un week-end confiné place des Vosges

Article du 15 novembre 2020

Place des Vosges © GP

C’était l’hôtel de Montbrun, construit de 1605 à 1612 pour le compte du capitaine Marchand. Acquis par le marquis de Montbrun en 1654, il appartint aux Feydeau de Marville dans la première moitié du XVIIIe, avant d’être légué, en 1852, à l’assistance publique de Paris. Il devient un temps une école. Depuis après deux ans de travaux, il est devenu, sous la houlette du groupe Evok (dont on connaît le Brach, le Nolinski, le Sinner et le Restaurant du Palais Royal), la Cour des Vosges : un lieu délicieux, à la fois ancien et contemporain, avec ses douze chambres et suites, ses plafonds en bois peints et classés, son mobilier choisi, ses vues exquises sur le square Louis XIII où les joggers s’ébrouent le matin tôt.

Petit déjeuner avec vue © GP

Voilà un lieu magique, un lieu à part, signé des architectes Lecoadic & Scotto qui ont su se couler avec aise dans le moule d’un palais Renaissance et en faire ressortir le charme avec joliesse. Il y a les bains romains au sous-sol, mués en jacuzzi grand genre, les oeuvres d’art, sculptures, tableaux ou tapisseries, disséminées partout, les livres anciens comme élément de déco, le  salon de thé intime et cosy ouvrant sur les arcades de la place des Vosges et où l’on se presse, l’été, pour découvrir les douceurs soignées du pâtissier MOF Yann Brys, son « tourbillon », sa tarte au citron, son entremet à l’orange et ses cakes aux agrumes ou au chocolat et au sirop d’érable.

Salon d’une suite © GP

En période de confinement, le lieu demeure ouvert, gardant sa magie pleine et entière. Mieux: il donne le sentiment d’y redécouvrir Paris. On peut se dégourdir les jambes et s’ébattre au grand air, au square Louis XIII, prendre son petit déjeuner (délicieux), avec ses oeufs coque, son pain au levain, ses viennoiseries (exquis croissants et pains au chocolat) signés Yann Brys, confiture de Francis Miot, choisir son thé vert, opter pour le rare genmaicha au goût de riz grillé. Bref, prendre le temps de contempler la place vis à vis en amateur éclairé et tempéré.

Baignoire avec vue © GP

En prime, le « room service », veillé par Adam Benthala du Brach et du Sinner, propose une petite cuisine confidentielle et savoureuse à goûter entre soi et soi. Foie gras de canard de Vendée et son chutney de figues, soupe à l’oignon gratinée, croque monsieur à la dinde et à la truffe, mesclun de salade et cake aux olives, brandade de cabillaud ou encore suprême de volaille aux champignons et à la crème se goûtent sans chipoter. Avec quelques escortes agiles comme le château Minuty cuvée rose et or, le crozes hermitage du domaine de la Ville Rouge ou le chablis de Billaud-Simon. Voilà un lieu en or pour se dépayser sans quitter la capitale!

Une chambre au dernier étage © GP

Cour des Vosges

19 Place des Vosges

Paris 4e

Tél. : 01 42 50 30 30

Métro (proche) : Bastille, Saint-Paul-le-Marais.

Chambres et suites : 520-1240 €.

Site : evokhotels.com

A propos de cet article

Publié le 15 novembre 2020 par
Catégorie : Coups de coeur, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !