L’historiographe du royaume de Maël Renouard

Article du 14 novembre 2020

L’autre jour, on vous parlé de l’Anomalie de Hervé Le Tellier. Voici un autre roman qui fait partie du dernier carré des favoris Goncourt (qui sera finalement décerné le 20 novembre). L’auteur, essayiste à succès, jadis plume secrète de François Fillon à Matignon et auteur à succès, lauréé par le prix Décembre pour « la Réforme de l’Opéra Pékin » (Rivages, 2013), se coule cette fois ci avec brio dans la peau d’un marocain Abderrahmane Eljarib, issu d’une famille modeste, qui a eu le privilège d’être le condisciple du futur roi Mohammed V au collège royal.

Parvenu au pouvoir suprême, ce dernier nomme son ancien camarade, qui compte sur ses bonnes grâces pour trouver un titre digne de son solide bagage culturel, au poste obscur de « gouverneur académique de Tarfaya et des territoires légitimes », exilé quelque part entre le Sahara et l’Océan, avant de se retrouver, quelques années plus tard, promu au rang mystérieux d’ « historiographe du royaume », chargé de réfléchir à la célébration du tricentenaire du sultan Moulay Ismaël. Voilà donc notre héros oscillant entre « grâces et disgrâces » au gré des humeurs du souverain, écartelé entre sa loyauté envers le monarque et son esprit critique vis-à-vis d’une système absolutiste. Il fréquente les coulisses du palais royal, traverse, intrigues et courtisaneries, tout le règne mohammedien (1961-1999). L’attentat manqué de Skhirat, qui date de l’été 1971, narré par lui  de l’intérieur, constitue, à ce temps, un des temps forts du livre. Il se trouve enfermé durant le putsch raté, dans la salle de bains du palais royal où il s’était réfugié avec le général Oufkir en maillot de bains et le monarque dont il propose de sauver la vie en se faisant passer pour lui aux yeux des mutins.

Tout le récit, rédigé dans un style très Grand Siècle à la Saint-Simon, évoquant un Maroc de Mille et une Nuits, conte l’histoire et les secrets du royaume avec une précision d’orfèvre. Bref, voilà un roman gigogne qui séduire les amateurs d’histoire (s) avec un grand comme un petit « h ».

L’historiographe du royaume de Maël Renouard (Grasset)

 

A propos de cet article

Publié le 14 novembre 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !