Théoule-sur-Mer : la nouvelle donne de l’Air du Temps

Article du 18 septembre 2020

Philippe Billat, David Paysant et Kartik Kashive © AA

Une neuve équipe arrive à « l’Air du Temps » de Théoule. Alain Angenost, notre inoxydable correspondant azuréen nous dit tout…

La terrasse © AA

Depuis le premier juillet dernier, Kartik Kashive et Philippe Billat ont pris la gérance de L’Air du Temps à Théoule-sur-Mer. C’est un retour aux sources pour le premier, qui après avoir fait ses études à l’Institut Vatel de Nîmes a débuté sa carrière puis fut directeur au Club House de Port La Galère, cité marine à l’architecture singulière dotée d’appartements en front de mer et d’un hôtel de dix-sept chambres. Après avoir monté sa propre affaire qu’il revend deux ans plus tard, il reprend en main une institution landaise, la Plancha des Pêcheurs à Ondres. C’est là qu’il rencontre son futur associé qui s’occupait du bar et de la salle après avoir travaillé dans plusieurs établissements du Royaume-Uni.

Chartreuse de daurade et crevettes roses, concombres marinés au citron vert © AA

Quand ils ont appris que la gérance de l’Air du Temps s’était libérée en début d’année, ils ont sauté sur l’occasion. De ce restaurant, qui dispose d’une vue imprenable de l’Estérel au Cap d’Antibes et de la baie de Cannes aux îles de Lérins, ils ont revu la configuration, épurant les volumes et espaçant les tables. Le normand David Paysant dirige les fourneaux. Après s’être formé dans toutes sortes de cuisines, en traiteur, établissements du groupe Accor dans sa Normandie natale, il s’était installé en 2016 dans la région pour devenir chef de plusieurs établissements gastronomiques de Saint-Raphaël et environs.

Filets de sardine rôties et tomates séchées, tartare de légumes grillés © AA

En cette fin d’été indien, les plaisir des yeux et des papilles se niche sur la terrasse. Il y a d’abord la trilogie de tomates à l’ancienne, burrata à l’huile de truffe blanche, la chartreuse de daurade et crevettes roses, concombre mariné au citron vert, crème de limoncello ou le ceviche de loup mariné à la coriandre, copeaux d’avocat tartine de pain à l’aïoli. En suggestion du jour sur l’ardoise, les filets de sardines rôties et tomates séchées, tartare de légumes grillés et coulis de végétaux du soleil emportent les suffrages.

Thon mi-cuit grillé, sauce vierge © AA

Selon que l’on soit terre ou mer, on opte pour le médaillon de filet de bœuf, toast au pain d’épice, jus de viande à la senteur de truffe, et le thon mi-cuit grillé et sa sauce vierge. Un délice aux fraises façon fraisier, dôme de mousse de chocolat, pépites de chocolat noir, glace menthe chocolat pour les gourmands permettent de clore ces agapes avec gourmandise. Le choix de quatre entrées, quatre plats et quatre desserts est un gage de fraîcheur de produits locaux amoureusement sélectionnés. Au service, comptez sur Sandra que l’on a connue à Paloma à Mougins, pour être, avec charme et célérité, à votre écoute et prenez le temps de vous régaler à L’Air du Temps.

Délice aux fraises façon fraisier © AA

L’Air du Temps

67, avenue de la Corniche d’Or

06590 Théoule-sur-Mer

Tél. 09 84 04 71 19

Menus : 22€ (formule déj. avec verre de vin), 38 €

Carte : 50 €

Horaires : 12h-14h15, 19h-22h

Fermeture hebdo. : Dimanche soir et Lundi

Site: airdutemps.restaurant

A propos de cet article

Publié le 18 septembre 2020 par
Catégorie : Non classé Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !