> > > > Le Gabriel côté bistrot

Le Gabriel côté bistrot

« Bordeaux : les débuts du nouveau Gabriel »

Article du 13 septembre 2020

Alexandre Baumard © GP

C’est l’événement gourmand du moment à Bordeaux : la reprise du Gabriel par les Boüard, présents à l’Angélus, grand cru classé de Saint-Emilion, qui possèdent le Logis de la Cadène, hôtel de charme du cœur de la commune de Saint-Emilion doublé d’une table étoilée, sous la gouverne du jeune Alexandre Baumard.  Au cœur du Bordeaux historique, sur la magnifique place de la Bourse, cet immeuble Grand Siècle signé Jacques-Ange Gabriel a été revu de fond en comble, modernisé avec éclat, embelli du rez de chaussée (abritant un salon de thé et un snack chic) au second étage (abritant la table gastronomique, qui devrait ouvrir le 24 septembre).

Tarte aux truffes © GP

Puys Redon © GP

Puy Redon © GP

Pour l’heure, c’est le bistrot, à la fois élégant, sobre et gourmand, qui ouvre avec éclat, toujours sous la houlette du chef Alexandre Baumard. Cet Angevin dynamique et discret, passé chez Paul Bocuse à Collonges, Christophe Bacquié au Castellet et Laurent Saudeau au Manoir de la Boulaie à Haute Goulaine, y signe une cuisine sensible et fine, avec des produits de haute tenue,  enracinée dans le Grand Ouest, tout en continuant à faire l’aller-retour à Saint-Emilion, où il poursuit sa mission à la Cadène. La carte des vins propose aussi bien les vins de la famille Boüard (et, bien sûr, l’Angélus au verre, comme l’insolite chardonnay « vin de l’Atlantique » Puy-Redon) que ceux du Médoc en vogue (comme le château Malescasse si proche du fruit, relevant d’un excellent rapport qualité/prix en 2012).

Brochette de langoustines aux légumes acidulés © GP

Angelus © GP

Angelus © GP

Ce qui vous attend là? Des choses fines, exquises, fraîches, savoureuses et généreuses, proposées au gré de formules et menus habiles, plus des mets de partage, dont certains peuvent être servis pour une personne. Comme la tarte fine (façon pizza extra plate ou tarte flambée à la mode alsacienne) aux truffes d’été et sa crème double, la splendide brochette de langoustines aux légumes acidulés taillés en julienne ou encore l’imposant maigre en croûte à partager, cuit avec précision, découpé en salle, demeuré moelleux sous son feuilletage, farci de légumes de saison avec son joli beurre banc allégé (bon sang angevin ne saurait mentir).

Maigre en croûte farci © GP

Château Malescasse 2012 © GP

Château Malescasse 2012 © GP

On n’oublie pas le séducteur chariot de desserts signé du pâtissier du Logis de la Cadène, également Damien Emilien, également présent ici-même et actif au rez-de-chaussée, à la boulangerie/salon de thé. Paris-Brest ou finger chocolat craquant sont particulièrement réussi. Bref, voilà une ouverture qui va, avec justesse, faire parler d’elle.

Chariot de pâtisseries © GP

Le Gabriel côté bistrot

10 place de la Bourse
33000 Bordeaux
Tél. 05 56 30 00 80
Menus : 22 (formule), 27, 39 €
Carte : 75 €
Horaires : 12h-13h30, 20h-21h30
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: www.bordeaux-gabriel.fr

A propos de cet article

Publié le 13 septembre 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Gabriel côté bistrot