7

Barattéro

« Lamastre: la gloire de Barattero »

Article Archivé
Selon nos dernières informations l'article fait référence à des informations qui sont maintenant obsolètes.
Cet article est donc archivé.

Article du 10 juin 2011

Un restaurant ? Un monument, sur la place centrale de son gros bourg. « Une de ces hostelleries où l’on s’entend manger », affirmait Curnonsky de Barattéro qui détenait alors trois étoiles. Bernard Perrier a appris, lui, le métier chez Prunier à Paris, Puget à Nice, puis auprès de son père Elie, qui fut l’adjoint du fondateur Joseph Barattero.

Il continue, bravement, en « one man chaud », la tradition, œuvre pour la beauté du geste, travaille seul en cuisine, à sauvegarder l’esprit du lieu. Il n’y a plus d’hôtel, mais une salle à l’ancienne, sans chichi, avec ses stucs au plafond, ses tables peu nombreuses, mais soignées, son marbre au sol.  Marie-George (sans « s ») préserve la grâce du service, promeut les mets de toujours, commente les vins, conte les histoires d’avant.

Et l’on goûte avec ravissement la salade tiède de foie gras de canard poêlé aux champignons des bois, le pain d’écrevisses sauce cardinal, la poularde de Bresse en vessie avec sa salade parfumée à l’huile de noisette. On boit là-dessus le grand Ardèche de Latour et le saint-joseph de chez Courbis, sans omettre de faire un sort aux fromages d’ici, sec picodon ou moelleux saint-félicien.

In fine, le soufflé glacé aux châtaignes avec ses deux « sauces » divines (crème anglaise légèrement parfumée au rhum et coulis de framboises) est à tomber par terre. Bref, voilà un lieu savoureux et riche d’histoire, à classer, à encourager, à préserver.

Barattéro

Hôtel du Midi, place Seignobos
07270 Lamastre
Tél. 04 75 06 41 50
Menus : 39, 69, 90 €

A propos de cet article

Publié le 10 juin 2011 par

Barattéro” : 7 avis

  • LAURENT

    J’ai mangé très souvent avec des clients, lorsque nous avions une magnifique usine de fabrication de chaussures de sécurité. 10 ans après, les clients t’en reparlent. Merci Famille Perrier pour ce très bon moment au paradis….
    Continuez c’est magnifique

    Olivier

  • bruno.r

    Dommage c est fini !!

  • valette

    ayant habité et travaillé à Lamastre pendant plusieurs années je connais trés bien l’hotel Barattéro c’était un régal on y mangeait régulierement avec la famille x j’ai connu Me Barattéro-Mr Elie Perrier et bien sur le fils Bernard

    c’était se mettre à genoux pour manger la poularde et le pain d’écrevisses

  • mirabel

    entièrement d’accord avec jacques et vertier et barattero devrait interdire les rouleurs en ferrari !!!.

  • Jacques

    Depuis longtemps j’attendais ce moment, celui d’aller déjeuner chez « Barattero ».
    Ce fut un grand moment gastronomique.

    Après le pain d’écrevisse sauce Cardinal est arrivé la pièce maîtresse, la poularde de Bresse en Vessie
    Madame Perrier nous a bien conseillé pour le vin et ce fut un Saint Joseph blanc 2009 de Bernard Gripa.

    L’accueil des ardèchois peut sembler étrange à quelqu’un habitué à plus d’exubérance méridionale mais je l’ai trouvé très agréable.
    Le côté un peu désuet de la salle, a au contraire, renforcer le côté historique de ce plat mémorable.
    nous avons eu le temps de discuter avec madame Perrier sur l’histoire du site et ce fut un grand moment.

  • FILLIARD

    C’est bon, une bonne table, mais trop chère pour le cadre qui est banal
    les vins sont trop onéreux pourtant je roule en Ferrari
    mais quand même !!!! quand je mets le prix il m’en faut pour mon argent
    je ne mange que dans de grandes tables, alors j’ai peut être un défaut de l’excellence

    dommage, car il y a du potentiel. Il suffit de refaire la salle du restau.. revoir l accueil
    enfin passer dans la cour des grands
    a+
    et vive le foot a marseille

  • vertier

    a l’age de 10 ans ; nous y allions en famille pour le pain d’ecrevisse et la poularde en vessie.
    43 ans plus tard; j’y retourne regulierement pour la meme degustation ; qui est toujours le meme plaisir .

    ce type d’hotellerie qui respire la france du passé, du bon gout et du savoir vivre; est malheureusement en voie de disparition …par chance ; certaines continuent a nous enchanter le palais !!!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Barattéro