Le Café

« Saint-Tropez : le nouveau Café des Lices »

Article du 25 juillet 2020

Valentin Le Pihive, Marie et Alexandre Delage © AA

Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, continue de faire la tournée des nouveautés tropéziennes. Place au nouveau Café de la place des Lices…

En terrasse © AA

Le Café ? Un nouveau concept de brasserie provençale contemporaine imaginé par David Brémond. Installé Place des Lices, le lieu connaît le succès dès son ouverture. Cela change de certains qui, le jour J, sur la même place, ouvrent, imbus de leur personne, des snacks « tendance » façon « street food » sans chair, ni âme. Avec sa mère, Annie Famose, ex-grande championne de ski et femme d’affaires avisée, le gars David a révolutionné le petit monde de la restauration tropézienne. À leur actif, Le Girelier, L’Opéra, La Petite Plage dont la carte est signée d’Éric Frechon comme celle de l’Italien voisin animent le port avec vivacité et gourmandise.

Le décor © AA

La scène aujourd’hui se déplace vers le coeur du village, près des joueurs de boules. Autodidacte en décoration, David Brémond a réussi à chaque fois à donner une âme à chacun de ses établissements. Dans sa dernière création, que d’aucuns peuvent trouver un peu trop chargée, il a voulu créer une atmosphère propice à l’évasion et au partage autour de grandes tables chatoyantes et aux formes variées. La direction est assurée avec aisance par Valentin Le Pihive que l’on connut comme directeur fringant au Dior des Lices, la table jardin de la célèbre griffe.

Carpaccio de courgettes et chèvre frais © AA

Le pâté en croûte © AA

Le service en salle est courtois et véloce. La cuisine, elle, est supervisée par Alexandre Delage, chef exécutif du groupe et ex-chef adjoint de Frédéric Robert à la Grande Cascade. De midi à minuit, on peut s’y délecter d’un arc-en-ciel d’assiettes aussi alléchantes les unes des autres. Parmi les entrées, les œufs et poireaux mimosa, les petits farcis niçois, un pâté en croûte plus que fameux, un carpaccio de courgettes et chèvre frais, des moules gratinées au four affirment la couleur méditerranéenne d’une carte traditionnelle qui ne triche pas avec le sens du goût.

Les moules gratinées au four © AA

Cabillaud simplement rôti, vierge aux aromates © AA

On aime aussi le cabillaud simplement rôti avec sa vierge aux aromates, les épatants ris de veau bien croustillants aux pousses d’épinards en salade au vinaigre Barola et les côtelettes d’agneau grillées, pain pita, yaourt grec à la menthe fraîche. En judicieux contrepoint bachique, l’excellent Domaine de la Rouillère, un Côtes de Provence situé au cœur de la presqu’île de Saint-Tropez, est impeccable pour voir la vie en rose. Si l’on veut craquer pour des gourmands souvenirs d’enfance, alors l’œuf à la neige géant à partager, le millefeuille du Café et la tarte soufflée au chocolat sont faits pour vous. On allait oublier : les frites maison sont aussi bonnes qu’en Belgique.

Tarte soufflée au chocolat © AA

Le Café

5 Traverse des Lices
83990 Saint-Tropez
Tél. 04 94 97 44 69
Carte : 60-75 €
Horaires : 12h-minuit
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: www.lecafe.fr

A propos de cet article

Publié le 25 juillet 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Café