Saverne : la permanence du Staeffele

Article du 1 août 2020

Michel et Fabienne Jaeckel © GP

Il dure. Depuis plus trente ans, il est le bon génie méconnu de sa ville, modeste, artisan, remettant sans cesse son métier sur l’ouvrage. Strasbourgeois d’origine, passé il y a belle lurette au Québec, ayant bâti sa carte et son style à la force du poignet, il se réinvente chaque jour,ou presque dans sa cuisine où il officie en « one man chaud ». Relayé par sa dynamique épouse Fabienne en salle, Michael Jaeckel ne fait guère parler de lui.

Thon mi cuit, salade mikado, sushi pois cassé © GP

Il faut dire que la cuisine de ce parfait autodidacte parle pour lui-même, exprime ses idées avec force, même en temps de covid19, avec des menus agiles et une carte réduite. Il joue les mariages insolites avec justesse, réussit le sucré comme le salé avec brio, précise les goût avec justesse, misant sur des produits de qualité et des cuissons justes. Des exemples de sa manière agile?

Lotte braisée aux langoustines et verveine © GP

Le thon mi cuit, avec sa salade mikado, ses sushi à la crème de pois cassé et œufs de saumon, qui compose une insolite assiette japonisante,  le ris de veau marié adroitement, avec des consistances cousines, au suprême de volaille, avec une tarte de tomates cerises en pâte à filo et des rubans de courgettes. Superbes! Plus des petits interludes, comme cette émulsion aux petits pois et homard.

Filet d’agneau aux girolles, conchiglioni et panoufle © GP

On y ajoute le filet d’agneau aux girolles, avec ses conchiglioni farcis de panoufle d’agneau, sa brunoise de légumes ou encore la lotte braisée aux langoustines et son jus de verveine. Splendides! Là-dessus, les vins d’Alsace bio au verre (et en petits carafons élégants), méconnus et à petits prix, du domaine Haegi à Mittelbergheim viennent en contrepoint alerte, comme le gewurz sec, le riesling grand cru Zotzenberg, le friand pinot noir (gare à ne pas le servir trop frais, ce qui lui fait perdre son fruit!).

Nage de fruits au chocolat, kougelhopf aux myrtilles © AA

Et en dessert, on se régale joliment avec la nage de fruits rouges au chocolat et son kougelhopf aux myrtilles ou encore la superbe mousse fromage blanc et glace vanillle (maison) au coulis d’abricot – qui figurait au menu du déjeuner à 29 €. Sacré Jaeckel!

Mousse fromage blanc au coulis d’abricot © GP

 

Staeffele

1, rue Poincaré
67700 Saverne
Tél. 03 88 91 63 94
Menus : 29 (déj.), 32 (déj.), 48, 55, 62 €
Carte : 65 €
Horaires : 12h-13h30, 19h15-21h30
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi, dimanche soir
Site: www.staeffele.com

A propos de cet article

Publié le 1 août 2020 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !