22

Illhaeusern : 4 étoiles pour l’Auberge de l’Ill !

Article du 31 juillet 2020

Marc, Laetitia et Danièle Haeberlin © GP

C’est une auberge de toujours, ouverte à tous les vents de la mode, qui pourrait se replier sur ses fondamentaux, mais continue de se mettre au goût du jour, sans perdre sa belle nature. Il y avait jadis le duo Paul et Jean-Pierre, cuisine et salle coordonnées avec science et habileté. Il y a désormais Marc aux fourneaux, sa fille Laetitia à l’accueil, sa soeur Danièle qui veille au mouvement des choses, plus les enfants de cette dernière, qui ont modernisé le contigu hôtel des Berges avec son spa nouvelle vague. Les Haeberlin, cette sainte famille d’Alsace ne perd pas le sens des valeurs, des traditions, des racines, mais sait s’ouvrir grandement à la modernité. Le meilleur service du monde met en valeur les mets les mieux peaufinés, les plus aboutis : voilà ce qui vous attend là dans une auberge de toujours qui a su vêtir d’oripeaux contemporains.

Carpe frite à l’illhousienne © GP

Tant pis si, depuis l’an passé, la nouvelle direction du Michelin ne l’a pas compris. La perfection en cuisine porte un nom : elle s’appelle Auberge de l’Ill. Sens des produits de haut niveau, des mariages justes, des cuissons exactes, avec un soupçon de régionalisme conquérant : on trouve tout cela ici, dans un registre classique mais actualisé qui est le nec plus ultra de la tradition revisitée. Un nouveau hors d’oeuvre comme la carpe frite à l’illhousienne, avec sa quenelle de carpe, sa mayonnaise légère au saké et yuzu, sa sauce aérienne et acidulée à l’oseille est en la judicieuse illustration.

Assiette végétale d’été à l’œuf poché © GP

Mais aussi la belle assiette végétale d’été à l’œuf poché, le magnifique couplet sur le thème du foie gras d’oie si fin à la gelée de sureau, flanqué de son petit kougelhopf tiède et d’une compotée de cerises, et, bien sûr, la  fameuse mousseline de grenouilles de Paul Haeberlin – pieux vestige des années 1960, mais indémodable et si léger sur le mode de la quenelle (avec sa chair de brochet),  sa fine crème au riesling, épinards et ciboulette  – un plat qui arrachera une larme de nostalgie au gourmet un peu sensible, comme le provoqua jadis la mousse de foies blonds à la Lucien Tendret au coulis d’écrevisses qui fit pleurer et s’émouvoir, chez Alain Chapel à Mionnay, ce grand tendre d’Henri Gault, lors d’un dîner d’exception.

Foie gras d’oie, gelée de sureau, petit kougelhopf tiède © GP

Mousseline de grenouilles © GP

On y ajoute le magnifique carré d’agneau allaiton d’Aveyron, à la cuisson parfaite, si joliment rosée, avec sa fleur de courgette farcie, ses girolles et ses amandes fraîches, qui fait un instant carnassier parfait si raffiné. Et, bien sûr, les vins choisis par le sommelier Hervé Fleuriel, angevin rallié à l’Alsace depuis deux décennies, qui connaît la cave de l’Auberge par coeur, avec ce frais muscat 2018 de chez Bott frères à Ribeauvillé, ce riche riesling Schlossberg grand cru 2017 des Barthelmé au domaine Albert Mann à Wettolsheim, avec ses 5/6 grammes de sucre résiduel s’harmonisant sans mal avec le foie gras, enfin le somptueux morey saint denis 1er cru clos de la Bussère du domaine Georges Roumier 2008, avec ses notes de kirsch mêlées de sous-bois, de fumé, de bourgeon de cassis et de mûre, parfait pour escorter l’agneau si juteux.`

Carré d’agneau Allaiton d’Aveyron, fleur de courgette farcie © GP

Reste qu’on peut prolonger l’instant de ce grand bourgogne soigné et fruité, sans chercher forcément la vendange tardive ou les grains nobles d’Alsace, avec les desserts, comme cet immortel vacherin grand-mère aux fruits rouges ou cet « esprit » de tarte fromage blanc aux abricots et au miel de fleurs, qu’escorte une glace au lait de brebis parfumé à la verveine. Mais la quetsche signée Windholtz à Ribeauvillé fait une ponctuation de choix. Si la perfection est de ce monde, elle se trouve à Illhaeusern. On réclame 4 étoiles pour l’Auberge de l’Ill!

Vacherin glacé grand-mère © GP

Auberge de l’Ill

rue de Collonges au Mont d’Or
68970 Illhaeusern
Tél. 03 89 71 89 00
Menus : 144 (tradition), 195 (végétal et dégustation) €
Carte : 180-280 €
Horaires : 12h-13h30, 19h-21h
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Site: www.auberge-de-l-ill.com

A propos de cet article

Publié le 31 juillet 2020 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Illhaeusern : 4 étoiles pour l’Auberge de l’Ill !” : 22 avis

  • Mauchamp Richard

    Bravo a la famille Haeberlin,à chaque passage nous y passons des grands moments,des moments exceptionnels? Merci aussi à Monsieur Pudlowski.

  • clarisse waeffler

    Parfait !! parfait !!parfait sans rien à ajouter Juste un grand Bravo

  • Patrick Bagyoni

    Indémodable et éternelle Auberge de l’Ill aux charmes multiples sublimés par Marc et Danielle avec un esprit noble et familial à la fois! Un summum du goût et de la classe, le sympathie en plus!

  • Touati

    Il y a tres longtemps de passage dans la région un dejeuner mémorable dans cette auberge. Tout etait parfait de l’apéritif au dessert et au pousse cafe. J’espere pouvoir un jour y retourner et je suis pratiquement certain que je ne serai pas decu.

  • François

    Très moyen… Vous devez avoir une exigence exceptionnelle… Quelle expérience avez vous de la cuisine pour juger la cuisine de cette façon… Comprendre le jugement du Michelin ? Qui est devenu un jugement People avec des distributions d’étoiles tout les ans pour des établissements qui ne le mérite pas forcément… Et enlever une étoile à un établissement prestigieux qui nous régale depuis de nombreuses d’années… C’est à ne plus rien y comprendre… De toute façon l’Auberge de l’Ill restera pour beaucoup d’entre nous bien plus qu’un trois étoiles…

  • Marc

    Nous y etions il y a 3 ans. Une très grosse déception…
    L’hôtel était super, le service, le cadre, etc tout était vraiment parfait.
    Mais dans l’assiette beaucoup moins. Des plats incroyables, d’autres très moyen.
    Bref très irrégulier, je retenterai sûrement d’ici quelque années, mais sur le coup ça m’a refroidi et j’ai personnellement compris le verdict sévère du Michelin.

  • Grob christophe

    Inoubliable délicieux gourmand soyeux ambiance familiale tout simplement un instant magique une douceur incomparable les lieux le service les plats tout est pensé pour que le client puisse passer un moment de pur bonheur en conclusion à renouveler dès que possible bravo à tous et merci de tout cœur Christophe Grob

  • VUILLAUME

    Quel souvenir inoubliable de l’Auberge de l’ill à l’époque de noël il y a une dizaine d’années
    Tout était merveilleux de l’accueil à la qualité des plats servis juste un endroit dont on resort en larmes de joie bravo à cette belle famille faite pour ce métier

  • bernard Kuentz

    C’est une histoire d’amour dans laquelle le Michelin n’a pas compris à quel point nous aimons la meilleure Auberge du monde quelle que soit la distinction qu’il lui accorde , cela n’a que peu d’importance dans cette histoire

  • Marie Laure Hauss

    Nous nous y rendons une fois par an au minimum. Tout est parfait : l accueil, la cuisine, le service, la simplicité. Toujours un moment inoubliable et une envie en partant : y revenir !

  • J Kingston

    Toujours une adresse incontournable! Sur une échelle de 10, L’Auberge mérite 15! La cuisine, l’accueille, le jardin, la famille, le cadre avec leur joie, la carte des vins…tous magnifique.

  • Louis Wendling

    Bravo M. Pudlowski etc honte au guide Michelin! Pour moi l’Auberge de l’Ill représente le summum de la gastronomie, non seulement alsacienne, non seulement française, mais mondiale! Comme l’a dit Marie-France Mohn dans un autre commentaire, je l’aime de tout mon coeur et ai hâte d’y retourner!

  • Je ai eu la grande chance de venir déguster les mets sublimes de cette institution et j’ai renouvellė cette féerie de saveurs pour nos 50 ans de mariage ou nous avons eu toutes les attentions tant à l’auberge de l’Ille qu’à la hôtel les berges .Une merveille cet établissement qui ne méritait pas la perte d’une étoile. Bientôt avec le Michelin les fast-foods en obtientrond,!!!!Nous devions y re venir cette année pour les 55 ans ,mais ce fut impossible avec le virus.Bravo à toute l’équipe ne changé rien. Amitiés sincères
    COLE G

  • Bequain Nelly

    Excellentissime ! Les saveurs de la cuisine rivalisent avec l’amabilité, la disponibilité et la gentillesse de tout le personnel. Quel bonheur de pouvoir en profiter. Merci à l’auberge de l’Ill.

  • Biringer

    On se réjouit d’y retourner dans 15 jours en famille.
    Pressés d’y être, et cette fois on reste à l’hôtel!

  • Foradini henn Marie france

    Habituée …..ma première visite en 1971 …..et depuis dès que cela est possible ….nouvel an mémorable parfait et notre dernière visite :une réservation le 9 avril ….annulée bien sûr et des l’autorisation d’ouverture réservation immédiate pour le samedi de la même semaine …quel plaisir le bonheur félicitations à ts !ne changez rien

  • Freyburger

    Que dire de plus à tous ces commentaires
    Déjà 1 mois depuis notre dernière visite , inoubliable après quelques années d’absence
    Quel professionnalisme , quel accueil , quelle gentillesse et quelle cuisine
    Ne changez rien
    Bravo à toute votre équipe et j’espère à bientôt

  • Wagner sonia

    Que de bons souvenirs ! Vous mettez nos papilles en émois! J ai un peu délaissé l Alsace pour le sud de la France mais en octobre une halte s’impose! J ai hâte, merci de toujours régaler !

  • André MULLER

    Avec l’autorisation de Mme de Sévigné :
    Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe, la plus singulière, la plus extraordinaire, la plus incroyable, la plus imprévue, la plus grande, la plus brillante, la plus digne d’envie ; enfin une chose dont on ne trouve qu’un exemple dans le milieu gastronomique une chose que le Vicomte de Michelin ne saurait croire à Paris, comment la pourrait-il croire à Illhaeusern ?
    Je ne puis me résoudre à la dire, devinez-la, je vous le donne en trois ; jetez-vous votre langue au chat ? ? Hé bien ! il faut donc vous la dire : En Alsace, dans un cadre enchanteur au bord de l’Ill, se trouve une Auberge ou l’on vous accueille comme un membre de la famille, où on vous sert comme un prince et où on mange comme un roi.

  • CHRISTIAN THENY

    Une des plus belles tables de France ! Cette famille allie tradition et modernité.
    « Monsieur Michelin » ouvrez vos yeux et aiguisez vos papilles. Merci Monsieur « Pudlo »

  • François

    Que de belles choses !
    Pour nous le choix est presque fait.L’assiette végétale et œuf poché (avec un Saint Romain « la perrière » de Gilles Buisson ou un Saint Aubin Derrière chez Édouard de Hubert Lamy). Pour continuer la mousseline de grenouilles peut être avec un Chassagne Montrachet clos Saint Jean de la maison Lamy Maillot
    Pour la suite : à voir au dernier moment !
    Des prénoms qui sonnent juste : Édouard, Gilles, dommage d’avoir oublié Marco ! ( Déjà à la retraite ? )

  • Mohn Marie-France

    Table remarquable
    Famille tout autant.
    Je les aime de tout mon coeur.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !