Serge July, fou de New-York

Article du 25 avril 2020

Formidable hommage à la « grosse pomme » par Serge July! On ne savait pas le fondateur de Libération, chroniqueur politique et auteur d’un « Dictionnaire amoureux du journalisme », paru en 2015, fou de Manhattan. Ce bourlingueur impénitent, parisien du 15e, explique que, depuis les années 1980, il se rend à NY une fois par an, pour « cinquante raisons différentes« . Entre les enquêtes, reportages, conférences, initiation aux nouvelles technologies, rencontres, vernissages, films et vacances en famille, tout lui est prétexte à redécouvrir cette cité fascinante, ses quartiers variés, ses tribus, ses habitudes, ses télescopages perpétuels. Babylone moderne, où l’on parle toutes les langues, où les gens de toutes origines se retrouvent, New-York fascine notre July national qui en tire un livre dense, foisonnant, bigarré. Les histoires étonnantes, les citations d’écrivains, les références cinématographiques, l’économie, la sémantique avec le goût des acronymes (saviez-vous que « Gay » signifie « Good As You » ?), des surnoms, des néologismes en tout genre (« Flapper »,  « Pannonica », « Profilage », « Subprime »), les hommages aux héros du quotidien ou de la mythologie hollywoodienne (de Manhattan à Serpico, de Marathon Man à Taxi Driver) forment une mosaïque baroque et détonante. Un dictionnaire? Une mine d’informations passionnantes et passionnées pour un voyage new-yorkais à venir.

Dictionnaire amoureux de New-York de Serge July (Plon, 773 pages, 27 €).

A propos de cet article

Publié le 25 avril 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !